Vitamines D3 + K2, l’association anti-carie

par | 25 Mar 2021 | Articles, Dents et santé, Médecines Naturelles | 6 commentaires

On nous bassine depuis des années avec le fluor, comme la découverte anti-carie du siècle, mais déjà les populations primitives, supplémentaient les femmes enceintes et les jeunes enfants, avec des mixtures hautement nutritives, qui avaient pour objectif de consolider les os et les dents, mais également de créer des défenses immunitaires efficaces.

Docteur Weston Price

Stomatologue, chercheur, aventurier, Le Dr Price a étudié en 1930, l’impact nocif de l’alimentation industrielle sur les dents et le développement des mâchoires des populations primitives à travers le monde, lorsqu’elles migraient dans les villes et qu’elles perdaient leur alimentation traditionnelle.

Il a ainsi appris que quel que soit les parties du globe, la femme enceinte et le jeune enfant étaient le centre de toutes les attentions. En effet, chacun avec ses traditions, et ses ressources environnementales, préparait des mixtures, généralement fermentées à haute teneur en minéraux et vitamines que la femme enceinte prenait pendant toute la grossesse et l’allaitement. En étudiant les composants utilisés, le Dr Price a mis en évidence, entre autres, la présence de vitamine D3 et de vitamine K2 dont l’action se focalisait surtout sur les os et les dents, ce qui l’intéressait au plus haut point car il était stomatologue.

Vitamine D3

Je me souviens enfant, du supplice lorsqu’il fallait avaler la cuillère d’huile de foie de morue que m’obligeait à prendre ma mère tous les hivers. J’habitais dans le sud de la France, mes parents venaient d’Algérie, donc l’été le soleil ne leur faisait pas peur. On évitait les heures chaudes, pendant lesquelles chapeau et T-shirt étaient obligatoires, mais le reste du temps on courrait dans le jardin et autour de la piscine en maillot de bain.

On sait que la vitamine D3 favorise l’absorption du calcium et du phosphore qui jouent un rôle important dans le maintien de la santé des os et des dents. Mais les recherches ont aussi démontré que la vitamine D3 régule tous les systèmes du corps, autant biologiques, hormonaux, qu’immunitaires. Elle a donc aussi une action sur l’os alvéolaire qui entoure les racines dentaires et qui se détruit en cas de maladie parodontale.

L’action de la vitamine D3 régule le taux de calcium dans le corps. Elle prévient l’ostéoporose, soutient les fonctions musculaires saines, améliore la douleur musculo-squelettique chronique, ainsi que les symptômes de fatigue associés à la fibromyalgie. Elle est un soutien précieux pour le système cardiovasculaire et stabilise le diabète. Ces deux dernières pathologies étant des facteurs aggravant de la maladie parodontale. Tout cela est donc en lien.

Les carences en vitamines D sont aujourd’hui très fréquentes. Les apports sont faibles par l’alimentation (poisson, œuf, champignon) et on a perdu l’intelligence de l’ensoleillement. La supplémentation en vitamine D3 de haute qualité est la meilleure solution pour renverser les carences.

Vitamine K2

Faisant partie des vitamines moins connues, la vitamine K2 est un puissant antioxydant qui réalise plusieurs fonctions dans le corps. Sa fonction la plus importante contribue à la santé cardio-vasculaire, mais elle participe grandement à la minéralisation des os et des dents.

La vitamine K2 active l’ostéocalcine, une protéine produite par les ostéoblastes (cellules chargées de la formation du squelette). L’ostéocalcine fixe le calcium et le transporte jusqu’aux tissus osseux.

La vitamine K2 est complémentaire de la vitamine D3 dans la fixation du calcium dans tout le corps, donc aussi dans les dents. Une supplémentation est souvent nécessaire.

La vitamine K2 est produite par les bactéries dans les intestins et elle se trouve surtout dans les aliments fermentés tels que le natto japonais, la choucroute et le fromage, en particulier le gouda et le brie. Vous voyez bien que cela n’est pas notre alimentation quotidienne.

Elle est également présente dans les produits animaux biologiques et nourris à l’herbe, tels que le foie, le jaune d’œuf et le beurre. Contrairement à la vitamine K1, qui se trouve dans les légumes verts à feuilles, la vitamine K2 est généralement difficile à obtenir à partir de l’alimentation.

L’association Vit K2 / Vit D3 ?

L’association des vitamines D3 et K2 assure la capacité du corps à utiliser efficacement le calcium. La vitamine D3 contribue à l’absorption du calcium et du phosphore. Mais c’est la vitamine K2 qui régule la destination de ce calcium dans le corps.

La vitamine K2 guide le calcium absorbé à travers la matrice osseuse et les dents et l’éloigne des autres tissus et organes. Cela non seulement favorise la minéralisation et la croissance osseuses, mais stoppe également l’accumulation du calcium dans des endroits non désirés, tels que dans les artères, où il peut contribuer à la formation de plaques (athérosclérose) et au durcissement artériel.
La calcification dans les artères augmente le risque de maladies cardiovasculaires, comme les crises cardiaques, l’insuffisance cardiaque et les AVC.

En cas de stress intense et chronique, la présence simultanée et suffisante de vitamine D3 et K2 limite la déminéralisation due à l’acidose métabolique. On utilise ce complexe pour limiter le développement des caries dentaires et pour luter contre l’hypersensibilité dentinaire qui rend les dents sensibles au froid.

C’est un complexe indispensable également en cas de maladie parodontale. En fin de traitement dans la phase de reminéralisation, ce complexe stabilise la perte osseuse et permet la régénération de l’os alvéolaire dans les zones où le collagène persiste. Trouver ce produit ici

 

Références scientifiques : 1. Ioana Mozos, Otilia Marginean. Links between Vitamin D Deficiency and Cardiovascular Diseases. BioMed Research International. 2015 2. V. Kunadian, G. A. Ford, B. Bawamia, W. Qiu, and J. E. Manson. Vitamin D deficiency and coronary artery disease: A review of the evidence. American Heart Journal, vol. 167, no. 3, pp. 283–291, 2014. 3. Katarzyna Maresz. Proper Calcium Use: Vitamin K2 as a Promoter of Bone and Cardiovascular Health. Integr Med (Encinitas). 2015 4. Theuwissen E, Smit E, Vermeer C. The role of vitamin K in soft-tissue calcification. Adv Nutr. 2012

6 Commentaires

  1. Gabriel Weber

    Bonjour Dr Rossi,

    Si on prend déjà le complément de Green Pasture (origine USA) est ce que ce complément est encore nécessaire ou peut être celui-ci est il encore meilleur ?
    Merci de votre éclaircissement.
    Cordialement,
    Gabriel

    Réponse
    • Catherine ROSSI

      Bonjour Gabriel
      Green Pasture set déjà riche en D3/K2
      Les 2 sont bien `

      Réponse
  2. Dr David ROZE

    Merci Dr Rossi pour cet article qui met en lumière l’importance de l’association Vit D3/ Vit K2 – MK7.
    La cicatrisation des tissus est remarquable si le dosage est suffisant. Je prescris en moyenne entre 5000 et 10000 IU de Vit D3/k2 par jour pendant 2 mois dans les cas de chirurgie implantaire (implant zircone biocompatible).
    A cela, il faudra rajouter pour parfaire le cocktail d’immunité, de la vitamine C à haute dose (2 g par jour sauf intolérance) et du magnésium. Ce sont les 4 principaux éléments qui permettent ensemble de transférer le calcium présent dans le sang vers l’os.

    Réponse
    • Catherine ROSSI

      Merci David Je vois que nous avons eu les mêmes maitres ! Belle journée
      Catherine

      Réponse
  3. Isabelle

    Bonjour,
    L’association vitamines D3/K2 est-elle bénéfique en cas de polyarthrite rhumatoïde ?
    Si oui, qu’elle quantité de chaque conseilleriez-vous par jour ?
    Sans discontinuité ou par cure ?

    Réponse
    • Catherine ROSSI

      Bonjour Il faudrait demander à votre médecin car cela sort de ma compétence, je suis chirurgien dentiste
      Par contre comment vont vos gencives ? La maladie des gencives aggrave la polyarthrite rhumatoïde Belle journée

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *