Santé dentaire : et si c’était une question de motivation ?

par | 24 Mar 2020 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Quand les chirurgiens-dentistes parlent ensemble de la santé dentaire de leurs patients, la notion de motivation revient souvent dans les conversations. Chaque patient est bien différent dans ses attentes et besoins vis-à-vis des soins dentaires. Etes-vous un patient « motivé » ? …

Pour être « motivé » il faut être informé et comprendre les enjeux de la santé bucco-dentaire mais surtout au delà de tout facteur quantitatif, les facteurs de motivations de chacun sont différents.

La théorie d’Abraham Maslow parle des besoins fondamentaux de l’être humain (schématisé sous forme de pyramide)

Les besoins humains selon Maslow

Besoin physiologique (manger, boire, respirer, dormir…)

Besoin de sécurité

Besoin d’appartenance et d’Amour

Besoin d’estime et de reconnaissance

Besoin d’accomplissement de soi

Si on transpose ces besoins dans la sphère bucco-dentaire, avec la considération que chacun apporte à ses dents, on peut comprendre qu’à chaque objectif et motivations différents pour ses dents, correspondent des attitudes différentes vis-à-vis des soins dentaires  avec les conséquences associées.

Quel type de patient motivé êtes-vous ?

1. Vous considérez que les dents servent à mâcher et à parler. Votre relation aux soins dentaires se fait donc dans l’objectif de remplir ce besoin physiologique. C’est la perte de ces fonctions qui motive le soin dentaire. La résolution du problème signe la fin du soin dentaire, les consultations ne se font que dans l’urgence. Aucun traitement de fond ou de prévention n’est possible ni désiré. Vous n’allez chez le dentiste que lorsque vous avez mal aux dents. Les caries sont profondes. Le dentiste est donc obligé bien souvent de dévitaliser la dent et de mettre un pivot et une couronne ou d’extraire la dent et de mettre un implant et une couronne. Les soins sont longs, douloureux et chers. Quand c’est fini vous souhaitez ne pas y revenir de si tôt ! jusqu’à la prochaine rage de dents qui finira aussi par une autre prothèse et ainsi de suite….. jusqu’à perdre toutes vos dents.

2. Vous optez pour la sécurité car vous ne voulez pas avoir mal aux dents. Vous consultez régulièrement votre dentiste pour un détartrage et faire vérifier et soigner les caries débutantes. Vous voulez du solide, c’est votre critère de choix et votre motivation. L’esthétique et la biocompatibilité ne sont pas votre priorité, vous vous faites donc soigner en fonction de vos besoins du moment et des conseils préventifs de votre dentiste afin de vous assurer de ne pas prendre de risque avec vos dents.

3. Votre besoin d’appartenance, besoin de plaire va mettre votre priorité sur l’esthétique de vos dents, de votre sourire. Vous voulez pouvoir manger, parler, vous voulez être en sécurité mais surtout il faut que ce soit beau, que vous puissiez sourire et embrasser en toute confiance. Vous faites donc des contrôles réguliers pour détartrer vos dents afin qu’elles restent blanches et consultez en urgence si l’esthétique est altérée.

4. Quand le besoin d’estime et de reconnaissance se manifeste dans les soins que l’on porte à ses dents, c’est la notion d’estime de soi qui est le facteur motivant.

Prendre soins de ses dents avec respect c’est le faire à l’image du respect que l’on porte à soi-même.

Quand on se respecte en menant une vie saine, on veut que dans notre bouche il en soit de même. La motivation première est d’avoir des dents saines. La prévention est importante mais surtout les matériaux employés doivent être biocompatibles et l’objectif des soins est d’éviter les produits toxiques et que la bouche devienne une valeur ajoutée pour la santé. Vous consultez donc un praticien qui utilise des médecines naturelles et l’objectif de soin ne se cantonne pas aux dents, mais dans la prise en compte des répercussions sur la santé en général.

5. Quand le besoin d’accomplissement de soi rencontre la nécessité de soins dentaires, ces derniers prennent une toute autre dimension. En effet, sur un chemin de développement personnel, il est fréquent que le mauvais état dentaire soit un barrage à l’évolution psychologique et émotionnelle. L’énergie est bloquée dans les dents pathologiques même et surtout celles qui ne font pas mal.

Vous prenez donc la décision de consulter un dentiste (de préférence pratiquant la dentisterie holistique) afin qu’il puisse faire une étude symbolique de votre état dentaire et qu’il vous propose un plan de traitement global dans le but de retrouver le potentiel nécessaire à votre force de vie et votre accomplissement personnel.

A l’image de la pyramide, les patients motivés uniquement par des besoins physiologiques sont les plus nombreux. Ce sont généralement eux qui dépensent le plus d’argent chez les dentistes à l’échelle d’une vie pour finir édentés. Ce constat est l’objet de grandes souffrances pour les patients et de  grandes frustrations chez les dentistes qui savent qu’avec un peu plus d’hygiène de vie et de contrôles préventifs, tout cela pourrait être évité. Mais peu de patients suivent ces conseils.

Alors, quel patient « dento-motivé » choisissez-vous donc d’être ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *