Aphtes : traitement naturel

par | 5 Nov 2019 | Articles, Médecines Naturelles | 0 commentaires

Si vous avez déjà eu des aphtes, vous savez ce que c’est : ça fait mal, ça brûle, on ne peut pas manger.

Les traitements classiques efficaces sur le moment n’empêchent pas les aphtes de revenir. Vous rêvez de vous débarrasser de ces aphtoses à répétition ? Savez-vous que la dentisterie naturelle permet, par son approche globale, un traitement de la douleur, une cicatrisation rapide de l’aphte et surtout un traitement de fond qui empêchera les récidives…

L’aphte est une ulcération de la muqueuse buccale, petite plaie blanchâtre de forme arrondie entourée d’un liseré rouge.

Il peut apparaitre seul ou à plusieurs, partout dans la bouche.

S’il se localise à la base de la langue ou sur le voile du palais on pourrait croire qu’il s’agit d’une angine.

 

Calmer la douleur de l’aphte

– 3 parts de bicarbonate de soude + 1 part d’eau : appliquer cette pâte en cataplasme sur l’aphte et laisser agir.

– Mâchez des feuilles crues de basilic ou de cresson frais

– Appliquer du miel de Manuka directement sur l’aphte ou en bain de bouche dilué dans de l’eau tiède.

– 1 goutte d’huile essentielle de laurier noble directement sur l’aphte

 

Cicatriser l’aphte rapidement

Parallèlement aux soins locaux pour accélérer la cicatrisation de la plaie ulcéreuse.

– En homéopathie BORAX 5 CH 3 granules 3 fois par jour

– Augmenter votre consommation de vitamine B6 et B12 (levure ou germe de blé) avocat banane

– Bain de bouche avec une décoction (bouillir 10 mn puis infuser 5 mn) de fanes de carottes

 

Prévention des aphtes

– Si les aphtes apparaissent après avoir mangé des noix, craquer en même temps une pomme en alternance et finir par la pomme

– Evitez de porter des doigts sales à la bouche

– Bien laver les fruits et les crudités avant de les manger

– Associer de l’ultra levure à chaque traitement antibiotique

– N’utiliser que des dentifrices bios, sans Lauryl Sulfate.

– L’utilisation quotidienne de bains de bouche déséquilibre la flore buccale ce qui favorise l’apparition des aphtes.

– Aphtes récidivants : traitement de fond en homéopathie ou acupuncture

 

Aphtes fréquents

Pensez à une inflammation de votre système digestif et un engorgement de votre foie.

Il faut donc régénérer en profondeur le potentiel immunitaire intestinal.

le lait de jument biodynamique de chez Jum Vital

-> pur’koumiss 2 gélules le matin à jeun

-> gélules de lait de jument lyophilisées : au coucher, ouvrir la gélule et garder la poudre sous la langue en s’endormant sans l’avaler. Elle fondra progressivement au cours de la nuit.

– Traitement de fond en homéopathie

– Traitement de fond en acupuncture

 

L’aphte et ses émotions

Les aphtes apparaissent plus communément chez les gens sensibles à l’énergie, aux « vibrations » à l’ambiance d’une situation.

L’aphte peut vouloir dire « je souffre silencieusement la bouche fermée » je ne peux rien dire. Je n’ai pu répondre. Je reste muet sans même penser à me révolter. Ma sensibilité est très grande et je porte des masques, je joue un rôle, de peur de rentrer en contact avec mes émotions profondes. Je suis ulcéré par ce qui se passe et je ne réagis pas.

Aphte sur la gencive : je suis déstabilisé, l’attaque a ébranlé mes certitudes (peur + colère)

Aphte sur les joues : je ne suis pas sentie respectée

Aphte sur les lèvres :

Inférieure = mes besoins affectifs ont été repoussés

Supérieure = j’ai subi une vexation un rejet dans mes relations sociales

Aphte sur la langue : je m’en veux de ne pas avoir répliqué pour me défendre, de ne pas avoir prononcé les bonnes paroles au bon moment

Aphte sur le palais : je me sens traitée de manière injuste

Aphte sur le plancher de la langue : je me sens atteinte dans mon intimité, ma pudeur, ma délicatesse.

 

En conclusion : si les aphtes sont fréquents cela signifie de toute façon que votre système immunitaire est affaibli. Le traitement de fond (homéopathie, acupuncture) est indispensable.

Il faut également investiguer l’état général, car les aphtes peuvent être des symptômes qui accompagnent diabète, sida, ou d’autres affections chroniques.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *