Orthodontie : effets secondaires

par 9 Fév 2019Articles2 commentaires

Il est dommage de croire que l’orthodontie est au service exclusif du sourire. Plus proche de la chirurgie esthétique que de l’art dentaire, l’orthodontie aujourd’hui laisse parfois les jeunes dans des déséquilibres fonctionnels et occlusaux dramatiques pour leur santé…

Croissance des mâchoires

Lorsque les dents poussent de travers, ce n’est pas seulement un problème d’esthétique et de sourire. Il faut comprendre que la croissance osseuse des mâchoires, dont va dépendre l’équilibre de la bouche, dépend lui-même de facteurs génétiques et de la mise en place des différentes fonctions, c’est à dire respiration, déglutition et mastication. La croissance dépend également de l’axe de l’éruption des dents qui elle-même est conditionnée par les lignes de force qui traduisent la personnalité.  L’environnement, pollution, alimentation et mode de vie ont également un énorme impact sur la croissance de la cavité buccale (retrouvez l’article sur l’étude de Weston Price)

Extraction des prémolaires

Plus les traitements seront précoces et plus on pourra agir en stimulant la croissance des maxillaires afin que toutes les dents puissent trouver leur place. Il est toujours dommage de se sentir obligé d’extraire des dents saines, sous prétexte de manque de place, alors qu’un traitement d’orthodontie bien conduit permet d’expanser les mâchoires en stimulant leur croissance. En intervenant trop tard, c’est-à-dire après12 ans, l’orthodontie a perdu beaucoup de son potentiel et les traitements avec des bagues très contraignants et traumatisants, laissent souvent des séquelles. Les séquelles sont émotionnelles bien sur à cause des douleurs et du traumatisme d’extraction de dents saines mais aussi des séquelles musculaires avec des tensions crâniennes et des troubles posturaux. 

Occlusion et équilibre du corps

Quand on parle l’orthodontie, on oublie souvent de parler d’occlusodontie. L’occlusodontie est la manière dont les dents du haut s’emboitent avec les dents du bas. Ces contacts doivent répondre à des règles bien précises, réglées au micron près, et cela pour plusieurs objectifs ; d’abord pour faciliter la mastication qui doit être optimale, ensuite l’occlusion dentaire permet le bon positionnement de la mâchoire du haut par rapport à la mâchoire du bas donc l’équilibre et la symétrie entre les tensions musculaires de la partie droite du corps avec la partie gauche du corps. Toutes déviations de la mâchoire aura une répercussion sur l’équilibre global de la posture entrainant toute une série de compensation avec l’apparition de douleurs dans différentes parties du corps (scoliose, sciatique, torticolis). L’équilibre occlusal et l’équilibre postural sont intimement liés. 

Douleurs diverses après le retrait des bagues d’ODF

On observe assez souvent chez les jeunes, après la dépose des bagues et la pose de la contention, des claquements au niveau des articulations avec les mâchoires qui se bloquent. C’est ce que l’on appelle une luxation de l’articulation temporo mandibulaire. Certains se plaignent d’acouphènes, qui sont des bruits, des sifflements dans les oreilles associés ou pas à des douleurs cervicales. 

Si l’occlusion dentaire n’est pas bien stabilisée à la fin du traitement d’orthodontie, les jeunes peuvent se retrouver avec des douleurs cervicales ou des douleurs de dos pendant la nuit ou le matin au réveil. Chez les sportifs, on ne s’en rend pas compte de suite et c’est lors de l’entrée dans la vie active avec la sédentarité et le stress du travail que les premières douleurs apparaissent. Il faudra alors penser à faire contrôler son occlusion dentaire. 

Les récidives en orthodontie

Si l’orthodontie n’a pas prévu de rééduquer les fonctions, c’est-à-dire la respiration nasale, la déglutition, la mastication, il est possible que les malpositions dentaires récidivent en fin de traitement. La persistance de la respiration buccale peut être à l’origine de nombreuses pathologies ORL, angine, otite ou sinusite. 

La respiration buccale est également souvent associée à des problèmes de concentration et de fatigue excessive car des ronflements nocturnes apparaissent associés parfois à des apnées du sommeil. L’extraction des 4 prémolaires ainsi que des dents de sagesse est en partie responsable de ces phénomènes car une bouche trop petite entraine une position trop en arrière et trop basse de la langue qui obstrue les voies respiratoires pendant le sommeil.

L’orthodontie fonctionnelle

Si l’occlusion dentaire s’avère imparfaite, il faudra entreprendre un traitement d’orthodontie fonctionnelle qui avec le port d’une gouttière de nuit (type dentosophie), en parallèle d’un suivi avec un ostéopathe ou un chiropracteur, permettra de retrouver une occlusion stable après 6 mois à 1 an de traitement. 

2 Commentaires

  1. Duport

    Bonjour. Je vous serais reconnaissante de bien vouloir me préciser si l orthodontie, chez l’adulte, est favorable ou non à la dentisterie énergétique. On a dû m’enlever la 6ème dent, haut et bas, toutes les deux à gauche. Y a-t-il une possibilité que l.orthodontie soit néfaste d’un point de vue énergétique ? Sincèrement merci. Agnès Duport

    Réponse
    • admin_NBD

      L’orthodontie se pratique régulièrement chez l’adulte dans un but esthétique mais surtout pour bien équilibrer l’occlusion
      Elle est donc fréquemment utilisée en dentisterie holistique
      Le seul bémol serait de vous assurer des compétences en occlusodontie de votre orthodontiste et vous faire suivre pour un ostéopathe tout le long du traitement
      Belle journée

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *