Alimentation et gencives

par | 9 Avr 2018 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Saignement, gonflement de la gencive, déchaussement de la dent, tels sont les symptômes de la maladie chronique qu’est la parodontite. La cause majeure vient du tartre mais sur un terrain déséquilibré par une alimentation toxique.

 La maladie parodontale est le plus souvent provoquée par une accumulation ou un amas de bactéries qui se déposent sur les dents et les gencives. Une bonne hygiène dentaire, avec un brossage bi voir tri-quotidien, couplée à des soins locaux spécifiques chez le dentiste peuvent permettre de diminuer l’inflammation et une stabilisation de cette maladie. Sans traitement, la destruction des tissus autour des dents se propage, finira par conduire au déchaussement de la dent, à la formation d’abcès ainsi qu’à la perte de l’os de soutien, donc à la perte de la dent. En synergie avec les mesures locales d’hygiène et de détartrage sous gingival (appelé curetage), une alimentation équilibrée, et si nécessaire un apport de vitamines et minéraux, peuvent grandement améliorer la cicatrisation et éviter la perte des dents.

Aliments mauvais pour les gencives

  • La consommation d’ aliments sucrés et de glucides rapides en général, plats favoris des bactéries et parasites, entretient un pH acide propice au développement d’une flore bactérienne déséquilibrée, conduisant petit à petit à la maladie : sachez résister aux boissons sucrées, pâtisseries, viennoiseries, gâteaux secs, caramels, bonbons, chewing-gums sans oublier tous les plats industriels qui renferment des sucres « cachés », comme les chips, biscuits apéritifs, sauces toutes prêtes.

  • Evitez de consommer des aliments à la texture molle : l’absence de mastication limite l’activité musculaire et fragilise ainsi les tissus de soutien, ce qui encourage les troubles parodontaux. Purées, fromages à pâte molle, hachis en tout genre ne sont pas les meilleurs amis, et de loin, pour vos gencives : mieux vaut croquer dans une belle carotte toute droit sortie du potager.


Intolérances alimentaires et gencives

De nombreux problèmes de déchaussement, caractérisés par une inflammation chronique des gencives et une destruction de l’os autour des racines dentaires sont liés à l’irritation chronique des intestins et à l’acidose. Cette irritation peut être causée par une intolérance alimentaire, notamment au gluten. Si tel est le cas, essayez de supprimer totalement pendant un mois la substance suspecte de votre alimentation. Les pains de fleur ou ceux élaborés à partir de châtaigne, de quinoa ou de maïs représentent de bons substituts au sacro-saint pain à base de blé.


Nutriments bénéfiques pour vos gencives

  • La vitamine C contribue à la circulation sanguine, à la fortification des parois des vaisseaux sanguins et à la régénération des tissus, en plus d’être anti-oxydante et anti-inflammatoire. Faites donc le plein le plus souvent possible de cassis, citron, groseille, goyave, mandarine, melon, pamplemousse, cerise, pêche, poire, abricot. N’oubliez pas les légumes qui en représentent également une excellente source : poivron, herbes fraiches, mâche, pissenlit, chou, cresson, aubergine, navet, poireau, pomme de terre, radis, tomate, artichaut, laitue. Certains abats (rognon) et coquillages en contiennent une petite part.

  • La vitamine K est importante, quant à elle, pour diminuer des saignements excessifs au niveau de la gencive ainsi que pour en réduire l’inflammation, présente quasiment dès que l’on parle de parodontite. Le chou frisé, les épinards, le persil frais, l’avocat, les graines de potiron crues tout comme la carotte, la laitue, le poivron, la tomate, la courge, la canneberge, le laminaire (une algue marine) sont de bonnes sources de vitamine K1 (ou phylloquinone).

  • Les fruits rouges contiennent des anthocyanines de puissants anti-inflammatoires phytochimiques contenus surtout dans les baies comme la myrtille, le sureau, le cassis, la groseille. La myrtille contient notamment au niveau de sa baie de nombreux acides organiques (acides citrique et malique), des alcaloïdes indoliques, des anthocyanosides, des glucosides, du delphininol, du cyanidol, du malvidol et du pétunidol, des tanins ainsi que des proanthocyanidols : un jus frais de myrtille de temps en temps et vous faites le plein d’antioxydants tout en régalant vos papilles.

  • La quercétine, un autre antioxydant, recherché pour ses propriétés anti-inflammatoires, se retrouve surtout dans la peau des oranges, des pamplemousses, des pommes et des oignons rouges.

  • Le thé vert réduit les risques d’infection et favorise la régénérescence du système immunitaire, à condition qu’il soit en vrac et issu de l’agriculture biologique.

  • N’oubliez pas les épices et certains condiments comme la cannelle, l’ail et le curcuma qui réduisent l’inflammation, de part la présence de composés antioxydants.

Les 3 compléments bons pour les gencives

  • Le Zinc permet de prévenir l’infection tout en relançant le système immunitaire : les aliments les plus riches en zinc sont les poissons, les crustacés, les viandes et les céréales complètes.

  • Les oméga 3 calment la douleur. Qui dit parodontite, dit inflammation : les oméga3 vont contribuer à diminuer l’inflammation, tout en aidant à lutter contre les bactéries. Les acides gras omégas 3, EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque), sont surtout présents dans les poissons frais (maquereau, sardine, hareng, anchois, saumon), les algues (Iridaea, Porphyra et Gymnogongrus, Hypnea musciformis et Meristotheca senegalensis, spiruline, arthrospira), les noix, les graines de lin (ALA) et de chia, les légumes verts foncés comme les épinards et le chou ainsi que le pourpier et la mâche.

  • Le problème du parodonte vient du fait que les bactéries présentes dans la plaque dentaire  peuvent déclencher une inflammation, phénomène lié à la modification de la flore bactérienne dans la bouche, décrit notamment par l’équipe de Rémy Burcelin et du Dr Vincent Blasco (INSERM). Pour rééquilibrer cette flore, pensez à consommer régulièrement des probiotiques naturels comme les aliments lacto-fermentés : les bactéries «amies» qu’ils contiennent exercent des effets bénéfiques sur la santé. La consommation de choucroute, tempeh, boissons à base kéfir ou laits fermentés en renferment des quantités importantes.

Stress et maladie parodontale

Un stress trop important peut également entraîner des inflammations de la gencive : le déchaussement est une maladie à forte résonance psychosomatique, touchant des personnes à terrain anxieux. Le stress met le corps en acidose. L’acidose provoque une déminéralisation du corps et on sait que la maladie parodontale s’accompagne d’une déminéralisation de l’os autour des racines dentaires. Le stress peut aussi provoquer l’apparition de caries dentaires également par ce phénomène de déminéralisation. Un des traitements de la maladie parodontale serait-il la méditation ?

Marie-Christine LANGGUTH CUEVA


Naturopathe – Iridologue – Nutrithérapie à Nîmes                                       

mcnaturo@aol.fr

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *