Dents dévitalisées et maladie

par | 8 Juil 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Une dent dévitalisée peut être la porte d’entrée de bactéries dans le corps et la diffusions de toxines dans les organes, provoquant un épuisement immunitaire et un risque de septicémie.

 

 

 

Une dent morte
 
Une dent dévitalisée est une dent dont le nerf est mort. C’est un acte commun et apparemment anodin réalisé par les dentistes, lorsque la carie est trop profonde, qu’elle a atteint le nerf et qu’elle provoque la fameuse douleur de pulpite. Cette douleur qui fait passer une nuit blanche, dégénère généralement en abcès plus ou moins chronique, indolore mais alors attention danger pour votre santé.

  

Soins dentaires en urgence : trop tard pour votre nerf !

 

La dévitalisation d’une dent est un acte chirurgical nécessaire lorsque la carie est trop profonde et pénètre dans le nerf. C’est le seul moyen d’arrêter la douleur intolérable du nerf en inflammation. Parfois les dentistes sont obligés de dévitaliser une dent qui ne fait pas mal pour des raisons techniques, afin de pouvoir reconstituer une dent abimée par une carie ou par une fracture, ou pour reconstituer l’intégrité d’une bouche. Cette solution n’est pas toujours la meilleure et doit être vraiment exceptionnelle. Malheureusement, le dentiste n’a pas d’autres moyens quand le besoin de soins a trop tardé…

Anatomie des dents 

 

Au cœur de la dent se trouve le nerf et les vaisseaux. C’est une structure vivante stérile. Lorsque le nerf est détruit par la carie ou par le dentiste, pour arrêter une douleur intolérable, la structure cristalline de la dent ne possède plus aucune capacité de défense naturelle pour limiter ou éviter le développement bactérien. Les bactéries présentes dans la carie dentaire pénètrent à l’intérieur des racines dentaires mais également les bactéries présentes dans les gencives autour de la dent, surtout lorsqu’il y a une maladie de gencive et du tartre, ces bactéries vont pouvoir pénétrer à l’intérieur de la dent qui n’aura plus aucun moyen de défense. La dent se présente un peu comme une éponge car elle possède plein de petits canalicules, de ramifications de ce nerf principal qui font communiquer le centre de la dent avec l’os environnent. Tant que la dent est vivante elle est protégée de cet effet éponge. Donc une dent dévitalisée est encore plus toxique lorsqu’elle est entourée de gencive ayant une maladie parodontale, car même si l’intérieur des racines est parfaitement stérilisé par le chirurgien-dentiste, elle est colonisée par les bactéries qui viennent des gencives.

 

Dents dévitalisées, sources de maladies
 
C’est le Docteur Weston PRICE ainsi que le Docteur MEINIG qui les premiers ont alerté la profession sur le danger des dents dévitalisées. Ces chercheurs avant-gardistes ont extrait des dents dévitalisées chez des personnes malades, principalement chez des personnes cardiaques ou chez des personnes ayant de l’arthrite, ils ont réimplanté ces dents chez des lapins qui quelques semaines après ont développé respectivement une maladie cardiaque et de l’arthrite.

 

 Des éponges à bactéries

 Des analyses ont montrées que pratiquement 100 % des dents dévitalisées contenaient encore des bactéries et ces bactéries sont principalement dans les canaux accessoires. En effet, les dents présentent des canaux principaux et une multitude de canaux accessoires, un labyrinthe de minuscules tubules qui mesurerait plus de 4 kms.

Quand la dent est vivante, ces tubules sont remplis de tissus cellulaires car se sont en fait le prolongement des cellules qui créent la dent. Lorsque la dent est morte, cela veut dire que ces cellules sont mortes et ces petits bouts de cellules dans ces canaux se nécrosent, se putréfient et deviennent le lieu de développement des bactéries qui viennent de la carie ou des gencives. Tous ces canalicules ne peuvent pas être obturés stérilement lors d’un traitement de racines classique, ils deviennent donc des réservoirs à toxines. Les bactéries s’y accumulent et envoient des toxines qui sont libérées au niveau du ligament autour de la dent et vont ensuite diffuser dans tout l’organisme.
 
Réflexologie dentaire 
 
Ces toxines peuvent, par la voie sanguine, accompagnées plus ou moins de leurs bactéries souches, se diffuser dans la totalité de l’organisme et aller se fixer sur les articulations ou sur le cœur. Mais en dentisterie holistique on sait que chaque dent est reliée à un organe et une fonction. On s’est rendu compte que chaque dent dévitalisée pouvait avoir une action bien précise sur un organe.
 
– Par exemple une infection sur les incisives centrales du haut peut provoquer des problèmes du rythme cardiaque,
– Les canines, autant en haut qu’en bas, peuvent être en relation avec les yeux, baisse de la vue, glaucome,
– Les premières molaires du haut peuvent être en relation avec des brulures d’estomac.

– Les deuxièmes molaires en haut peuvent être en lien avec des vertiges et

– Les premières molaires du bas sont en lien avec les organes de reproduction, c’est-à-dire avec de la stérilité, des kystes ovariens ou des troubles sexuels.

 Chez les sportifs, les dents dévitalisées ont très fréquemment été associés à des tendinites à répétition, des pertes de performance, ou des claquages musculaires qui ne cicatrisent pas.

Dents dévitalisées et cancers

 

Plus récemment des chercheurs ont fait le lien entre les dents dévitalisées et l’apparition de cancer. Le Docteur Robert JOHNS a étudié 300 cas de cancer du sein, chez ces personnes 93 % des femmes atteintes d’un cancer du sein avaient des dents dévitalisées et 7 % avaient une autre pathologie buccale. Les tumeurs dans la majorité des cas se produisent du même coté du corps que la dent dévitalisée.  Le docteur JOHNS affirme que des toxines de bactéries dans une dent sont capables d’inhiber des protéines qui suppriment le développement des tumeurs. Le Docteur Joseph ISSELS qui s’occupe de patients cancéreux depuis 40 ans, estime que 97 % des personnes en stade terminal avaient des dents dévitalisées.

La technologie au secours des dents dévitalisées
 
De nouvelles procédures de désinfection des racines dentaires existent aujourd’hui, entre autres avec le laser qui permet une désinfection à 100 % des canaux dentaires. Les soins sont faits sous microscope avec du matériel et des produits dont le Dr Price ne pouvait même pas rêver l’existence en 1930. Malheureusement cette technique exceptionnelle n’est réalisée que par certains dentistes et certains spécialistes en traitement de racines que l’on appelle des endodontistes. Cette procédure demande une intervention longue et couteuse et n’est vraiment efficace que si les gencives sont saines.

 

Les ressources du corps
 
D’autre part quand les dents sont infectées depuis longtemps, les chances de réussite d’un tel traitement sont amoindries. Le processus de réparation du corps est également stimulé, mais celui-ci est souvent épuisé à cause de la présence d’infections chroniques pendant de longs mois. Le corps sera-t-il capable de faire barrage aux toxines et d’éliminer toutes les bactéries restantes dans l’os autour de la dent ? Seuls l’avenir et les tests énergétiques peuvent le dire !
 
Conserver ou extraire les dents dévitalisées
 
C’est un choix qui ne doit pas se faire à la légère et la réponse ne peut pas être standardisée, chacun de vous est différent et chaque dent est différente. Si une dent a besoin d’être dévitalisée parce que vous avez trop tardé à faire soigner une carie, il faudrait impérativement faire traiter cette dent par un spécialiste endodontiste qui possède un laser pour bien stériliser les racines, entamer parallèlement un soin de vos gencives pour être sur qu’aucune bactérie ne puisse rentrer par les racines à l’extérieur et surtout prenez l’engagement avec vous-même de faire des contrôles réguliers afin de ne plus jamais avoir besoin qu’on vous dévitalise une dent.
Maintenant si vous avez déjà des dents dévitalisées depuis longtemps, sachez que ces dents n’ont pas été traités par un spécialiste qui stérilise avec le laser, vous êtes sûr à 99,99 % d’avoir des bactéries à l’intérieur des racines dentaires. Ces dents envoient obligatoirement des toxines dans votre organisme mais vous n’avez aucune douleur et vous êtes en bonne santé parce que votre système immunitaire fonctionne bien mais avec le temps vous allez arriver à un épuisement immunitaire et une émotion ou un accident ou une infection, même banale, pourrait faire dégringoler d’un seul coup tous vos systèmes de protection mis en place depuis longtemps.

 

Dents dévitalisées : faire le bon choix
 
Il est donc le moment de vous poser les bonnes questions et de faire le point sur vos dents dévitalisées. Si vous êtes en bonne santé et que vous avez des gencives solides qui ne saignent pas, donc aucun signe de maladie parodontale ou de gingivite, vous pouvez envisager de faire retraiter vos racines pas un endodontiste spécialiste. Si vous avez une maladie grave, ou tout simplement vous avez décidé de ne pas conserver de dents dévitalisées dans votre bouche, une fois la dent extraite ou les dents extraites, il faudra envisager leur remplacement, car garder une édentation en bouche peut avoir des conséquences aussi graves que d’avoir des dents dévitalisées, entre autre sur l’équilibre postural de notre corps c’est-à-dire douleur de dos, douleur de cervicale, acouphènes, migraines, problèmes oculaires, bref, souvenez-vous qu’il faut toujours remplacer une dent absente.
 
Comment remplacer une dent absente ? 
 
Une prothèse amovible partielle, c’est le fameux dentier qui s’enlève après chaque repas.
Un bridge qui est un pont qui va remplacer la dent absente en prenant appuis sur les dents de part et d’autre de l’édentement. L’inconvénient de cette technique est qu’il faut abimer 2 dents saines pour pouvoir remplacer une dent absente, même si on peut faire des bridges sur dents vivantes, on traumatise toujours une dent à la recouvrir par un bridge et on risque justement de provoquer la mort de la dent.
Un implant, sachant que là aussi il faudra éviter les implants en titane qui contiennent du nickel, de l’aluminium et donc ne sont pas bio compatibles. La nouveauté c’est les implants en zirconium qui présentent aujourd’hui un avenir prometteur. Lisez notre article sur le sujet
Quel que soit la solution que vous envisagez, vous devriez pouvoir en discuter avec votre chirurgien-dentiste et trouver ensemble la meilleure solution pour vous. Par contre, si vous avez une carie à faire soigner et que vous n’avez aucune douleur la nuit, prévenez bien votre dentiste que vous ne voulez pas qu’il dévitalise votre dent, même si la carie est très profonde et qu’il mette en place tout ce qui est possible pour maintenir votre dent vivante. Une technique appelée « coiffage pulpaire » pourrait sauver votre dent.

 

En conclusion, la meilleure option c’est de ne jamais se retrouver dans une situation où l’on est obligé de faire dévitaliser une dent. La prévention est donc la meilleure des solutions et c’est pour cela que NatureBio Dental existe. 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *