Les implants dentaires biocompatibles

par 10 Mar 2018Articles, Soins Biocompatibles0 commentaires

Un implant dentaire remplace la fonction naturelle d’une racine dentaire. A ce jour, la majorité des implants dentaires sont en titane. Même s’ils sont étiquetés  biocompatibles, on se rend compte qu’ils sont aussi le siège de corrosion, d’oxydation en surface qui font passer des métaux lourds dans l’organisme.
 
Corrosion des implants en titane
Tous les métaux utilisés en bouche se corrodent plus ou moins, en fonction de leur composition. Les implants en titane ne dérogent pas à cette règle. En plus du titane, ces implants peuvent contenir du nickel ou de l’aluminium.  Ils créent des courants électriques en bouche qui activent le passage des métaux dans la circulation sanguine et leur fixation sur les cellules, principalement nerveuses, au détriment des minéraux. On parle de « relargage ionique »(1). C’est pour cela que les personnes intoxiquées aux métaux appelés « lourds », ont des carences minérales et deviennent sensibles aux champs électromagnétiques.
Implants dentaires en zircone
Depuis quelques années, de nouveaux implants non métalliques en céramique sont apparus sur le marché. Les 1ères études ont commencé dans les années 70 en Suisse, par le professeur Sammy Sandhaus, et grâce à ces longues années d’expériences cliniques et de recherches scientifiques, nous pouvons aujourd’hui bénéficier d’une technologie très performante. L’évolution de ces implants est maintenant une référence dans le monde de l’implantologie.
Les progrès des biomatériaux a permis le perfectionnement de ces implants en céramique qui sont aujourd’hui des implants en oxyde de zirconium. Ils sont blancs. On dit qu’ils sont biocompatibles, mais surtout ils ont une excellente intégration immunologique, ce qui permet leur intégration avec un respect du système immunitaire du patient. Les implants en zircone ne présentent aucune conductibilité, ni thermique, ni électrique.
Un matériau biocompatible et neutre
L’absence de phénomènes électriques au niveau des implants en zircone serait une avancée médicale pour la santé des patients, entre autre pour les personnes électro sensibles, chez qui la pose d’implants en titane, pourrait les mettre dans une situation de santé dramatique.
Bien évidemment comme dans tout, il y a implant en zircone et implant en zircone. Certaines marques sont plus performantes que d’autres. En effet, certains implants en zircone se composent d’oxyde de zirconium enrichi en oxyde d’yttrium ou en oxyde d’aluminium. L’yttrium  est radioactif, et on ne sait pas si l’aluminium est stable ou passe dans la circulation.
En ce qui concerne les connaissances actuelles (2017), il semblerait que la radioactivité de l’yttrium serait minime, voire pratiquement inexistante. Quant à l’aluminium, aucune étude n’a encore été faite à ce sujet.
Des techniques de fabrication particulières permettent un taux de succès lors de la pose des implants en zircone supérieur à 98 %, ce qui est comparable aux meilleurs implants en titane aujourd’hui.
Avantage des implants en zircone
Il s’est avéré que la zircone est plus dure et plus résistante que le titane. Elle est plus persistante à l’épreuve du temps. L’ostéo intégration, c’est-à-dire l’intégration dans l’os, est identique à l’intégration du titane. La plaque bactérienne n’adhère que très peu, voire pas du tout à l’implant en zircone. Grace à cela, on constate avec le temps, qu’il n’existe pas de péri-implantite, autour des implants en zircone. C’est-à-dire qu’il n’existe pas d’infection de la gencive autour de l’implant. Cela explique pourquoi un implant en zircone a une durée de vie plus longue qu’un implant en titane. On pourrait même croire que la gencive adore la zircone, car avec le temps on observe que la gencive se colle et se développe harmonieusement autour de l’implant en zircone.
Les implants en zircone sont blancs, ne provoquent donc pas une teinte sombre de la gencive, ils sont très esthétiques. Les implants en zircone sont bio compatibles et remarquablement bien tolérés par le corps.
Les suisses pionniers de l’implant zircone
Les implants de la marque Z System sont faits avec le procédé Zirkolith. Ces implants ne contiennent pas d’aluminium. Ce procédé permet de traiter la surface de l’implant avec un laser qui permet un taux de succès d’intégration dépassant les 98 % et leur permettant de vous offrir une garantie de 10 ans. La stérilisation de l’implant, de manière plasmatique, permet de conserver les bonnes propriétés de résistance de l’implant. Les implants, peuvent sans problème, être meulés comme une dent naturelle et cela ne nécessite aucun accessoire complexe. Cela rend le travail de votre chirurgien-dentiste sécurisé, et vous garanti en plus une esthétique parfaite.
Références scientifiques :
Relargage ionique tissulaire autour des implants en titane. Davidas JP, 2014
Qualité des tissus gingivaux autour des implants en zircone. Mellinghoff J, 2010

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *