Prévention dentaire : tout à y gagner

par | 20 Fév 2018 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Saviez-vous que prendre soin de votre santé bucco-dentaire offre bien plus que de meilleures dents ? La prévention dentaire entraîne également de nombreux bénéfices, tant de santé générale que financiers, tant pour chacun de nous que pour l’Assurance-maladie et les complémentaires santé. Découvrons aujourd’hui comment réaliser de belles économies en respectant le vieil adage « mieux vaut prévenir que guérir ».
Hygiène bucco-dentaire un bouclier pour une meilleure santé
La bouche et les dents jouent un grand rôle dans notre état de santé globale. Faire preuve d’une bonne hygiène dentaire, réduire sa consommation de sucre blanc et effectuer des contrôles réguliers chez un chirurgien-dentiste demeurent essentiels pour entretenir la santé de vos dents et vos gencives. Veillez à respecter les conseils de prévention au quotidien, et prenez rendez-vous une fois par an chez votre chirurgien-dentiste même si vous n’en ressentez pas le besoin. N’oubliez pas qu’il est, par exemple, préconisé d’effectuer un détartrage annuel. Cet acte classique devient alors une occasion à saisir afin de réaliser un bilan ou demander conseil quant à vos habitudes d’hygiène bucco-dentaire. En suivant ces conseils, vous diminuez vos risques de contracter une maladie des dents ou des gencives aux conséquences non-négligeables.

Par ailleurs, les soins dentaires autres que préventifs, sont généralement plus chers et encore moins bien pris en charge par la Sécurité Sociale et les complémentaires santé. Un fait qui entraîne le renoncement aux soins dentaires par un trop grand nombre de Français. Pourtant, souvenez-vous que conserver une dent malade peut affecter votre santé globale…

Les bénéfices financiers de la prévention dentaire

Pour vous :
La prévention bucco-dentaire s’impose avec certitude comme un pilier d’une meilleure santé. Elle peut également vous permettre de réaliser quelques économies.
D’une part, en matière de prévention dentaire, la part de l’assurance-maladie même additionnée à une garantie de complémentaire santé classique ne prend pas toujours en charge à 100% l’ensemble des actes de prévention dentaire, comme les dépassements d’honoraires par exemple. Cependant, en comparaison avec les tarifs et les prises en charge des actes dentaires non préventifs, cette dépense reste accessible. Faire le pari de la prévention dentaire, c’est donc éloigner la nécessité de frais dentaires plus coûteux comme une prothèse qui peut avoisiner les 900 € et entraîner un reste à charge conséquent. En effet, plus la facture augmente, plus votre reste à charge augmente aussi. Un fait sensible, face à ces soins pourtant nécessaires…
D’autre part, grâce aux rendez-vous annuel chez votre chirurgien-dentiste, vous avez la possibilité d’anticiper vos dépenses. Sachez que chaque année, vous pouvez réévaluer les garanties du poste dentaire (en savoir plus : http://bonne-assurance.com/mutuelle/vos-besoins/dentaire/ ) de votre contrat de complémentaire santé. L’objectif étant d’adapter au mieux les niveaux de prise en charge à vos besoins et améliorer aussi vos remboursements. À vous d’obtenir le contrat le plus en accord avec ces futures dépenses et le plus avantageux pour vous. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre mutuelle et de la comparer à d’autres assureurs.

Pour les assurances obligatoires et les complémentaires santé :

Le sujet d’une amélioration de la prévention en matière de santé fait naître de nombreux arguments pour mieux prendre en compte ces actes courants spécifiques. Au-delà de l’aspect capital-santé approuvé, l’aspect financier émerge aussi dans les débats. Même le Ministère des Solidarités et de la Santé précise que la prévention coûte en général moins cher que la curation ; et ce constat est valable bien au-delà du secteur dentaire.
Cela étant, la Sécurité Sociale ne rembourse pas complètement les actes de prévention dentaire, sauf exceptions totalement prises en charge :
  • Pour les jeunes à raison d’un bilan annuel entièrement remboursé et effectué aux âges de 6, 9, 12, 15 et 18 ans.
  • Pour les femmes enceintes à raison d’un bilan bucco-dentaire entièrement pris en charge s’il est effectué entre le 4ème mois de grossesse et le 12ème jour après l’accouchement.
  • Dans le cadre de soins dits « prioritaires » dont deux concernent le domaine du dentaire. Il s’agit du détartrage annuel et du scellement prophylactique des puits, sillons et fissures. La prise en charge est alors en général totale entre la part de Sécurité Sociale et celle de la complémentaire santé. Retenez que seuls deux détartrages annuels sont possibles et concernant les scellements « la prise en charge est limitée aux premières et deuxièmes  molaires permanentes et ne peut intervenir qu’une fois par dent et avant le quatorzième anniversaire ».
Et si nous allions plus loin ?
Dans un monde, sûrement utopique et pourtant légitime, notre système de santé prendrait mieux en charge la prévention dentaire…
Plus à l’écoute des professionnels de santé, il réviserait le forfait des honoraires en fonction des zones de localisation des chirurgiens-dentistes, ou rembourserait les dépassements d’honoraires réfléchis de certains professionnels de grandes villes.
Plus en faveur de la prévention, il récompenserait les patients qui prennent soin de leur santé et se font régulièrement contrôlés. Par exemple, les patients qui suivent les consignes en prévention bucco-dentaire, pourraient bénéficier d’un remboursement majoré pour ces soins préventifs, voire un reste à charge zéro. Le chirurgien-dentiste lors d’un rendez-vous pour un bilan est à même de rendre compte du respect d’une bonne hygiène dentaire.

Il va sans dire que prévenir procure bien des avantages. Alors peut-être que ces idées novatrices ne tomberont pas dans l’oubli… Un trop grand nombre de Français ne se rend pas chaque année chez son chirurgien-dentiste pour des actes de prévention. Espérons que les mœurs évoluent dans le bon sens. N’attendez pas une douleur aux dents pour consulter : faites rimer prendre soin de votre santé avec économies !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *