Nourrissez vos dents !

par | 27 Oct 2017 | Articles, Médecines Naturelles | 0 commentaires

On savait qu’il fallait les laver et voilà que Nadine Arthemis, naturopathe canadienne, nous engage à nourrir nos dents. Loin des schémas classiques, vous allez découvrir les nutriments essentiels qui vont vous faire des dents saines et fortes de l’intérieur.
 
Une fausse idée de la prévention dentaire 
 
Ce qui est véhiculé aujourd’hui, au sujet de la prévention dentaire, ne va guère plus loin que le brossage, le dentifrice au fluor et l’arrêt du sucre. Parfois, le fil dentaire est conseillé (ou déconseillé par ceux qui ne savent pas l’utiliser !).
La notion de « terrain » est comprise comme une fatalité, hérédité des parents ou la faute à pas de chance. Pourtant dès les années 30, le stomatologue, chercheur américain Weston Price avait, sans aucune ambigüité, mis en évidence l’influence de l’alimentation industrialisée et du changement du cadre de vie dans l’apparition de caries dentaires et des malformations des arcades dentaires, et cela en une seule génération. Cela prouvait que ces pathologies n’avaient rien d’héréditaire mais venaient de ce que l’on appelle aujourd’hui l’épigénétique. Cela veut dire que notre environnement transforme l’expression de nos gènes, bien plus que notre patrimoine héréditaire. La bonne nouvelle, c’est donc que nous avons chacun un pouvoir sur la santé de nos dents en contrôlant l’environnement auquel on se soumet.
 
La prévention dentaire se fait aussi de l’intérieur
 
Danone avait raison (LOL) « Ce qui est bon à l’intérieur se voit à l’extérieur ». « En se nourrissant d’aliments purs , en conservant son équilibre hormonal, en absorbant suffisamment de minéraux et en permettant aux liquides de circuler comme il se doit à l’intérieur et à l’extérieur des dents, on détient la clé d’une bonne santé orale » nous dit Nadine Artemis dans son livre « Dents et gencives saines » aux éditions Macro. En se nourrissant correctement (et pas seulement en arrêtant le sucre), on nourrit également nos dents de l’intérieur, afin qu’elles soient belles et fortes à l’extérieur.
Au-delà d’une alimentation saine, on parle d’une alimentation à haute valeur nutritive, ainsi qu’un apport suffisant d’eau pure. Dès la naissance, une alimentation riche en vitamine D, en phosphore, en silicium et en magnésium, qui sont les minéraux fixateurs du calcium, permettent d’élaborer une solide et épaisse base de dentine.
 
Intestins et prévention dentaire
 
En préambule à une alimentation saine, il est nécessaire de parler des intestins. En effet, cet organe devenu à la mode (il crée même des best-sellers !*) est notre filtre avec le monde extérieur. Son intégrité, son fonctionnement doit être optimal afin de pouvoir faire bénéficier notre corps des nutriments apportés par l’alimentation. Les carences, si elles sont dues à un manque d’apport, le sont aussi à cause d’une mauvaise absorption. Je vous parlerai en priorité de porosité intestinale. C’est une inflammation de la paroi des intestins. Cette inflammation se voit aussi dans les gencives chez les personnes qui ont les gencives qui saignent malgré une bonne hygiène. Un fois la paroi intestinale régénérée avec des compléments alimentaires à base de L-glutamine et vit A,  on peut faire un apport de probiotiques pour équilibrer la flore intestinale et permettre à la digestion de jouer son rôle nutritif dans de bonnes conditions. L’inflammation intestinale ralentit, voire bloque, l’action des enzymes digestifs, provoquant colites, ballonnements et carences.
 
Alimentation à haute valeur nutritive
 
Un régime qui favorise réellement une bonne santé dentaire comprend des aliments riches en minéraux et en vitamines E, D3, A, K2.
Différente de la vitamine K que nous absorbons en mangeant des légumes verts comme le chou et l’épinard, la vitamine K2 se trouve dans la viande bio et les produits laitiers bios fermiers, et certains fromages tels que le gouda vieux (désolée pour les végans…). Essentielle à la croissance des os, la vitamine K2 aide à fixer le calcium là où c’est nécessaire. La flore intestinale produit également de la vitamine K2. Quelques portions quotidiennes d’aliments fermentés comme le Natto (graines de soja fermentées), le chou fermenté (choucroute), le kimchi (légumes fermentés coréens) en constituent d’excellentes sources (ouf ! les végans peuvent aussi avoir des dents solides).

Les deux formes de vitamine A, béta-carotène provenant des légumes et rétinol provenant des animaux ont un rôle dans la santé. Leur rôle est important dans l’équilibre intestinal car ce sont de puissants antioxydants essentiels à la santé des yeux, de la peau et des os.
La vitamine E liposoluble stimule la croissance osseuse en protégeant les odontoblastes des radicaux libres. 
Notre corps et nos os ont besoin de la vitamine D pour pouvoir utiliser le calcium de manière efficace et de vitamine A pour assimiler le calcium et les protéines. Cela est la base de la solidité des dents.
 L’huile de foie de morue constitue une excellente source de vitamines D3 bio disponible. 
Le silicium, le phosphore et le magnésium sont essentiels au développement des os de la mâchoire et des dents. Les aliments contenant de l’acide phytique, comme les céréales, les fèves, les graines et les noix doivent être cultivés de manière biologique et être  immergés ou fermentés avant leur consommation, car l’acide phytique entrave l’absorption des minéraux.  Le beurre cru, bio et provenant de vaches élevées dans les pâtures de montagne  est très riche en vitamine K2.
Les vitamines D3 et K2 sont totalement synergiques et revêtent davantage d’importance que le calcium dans la formation des os. Le Dr Melvin E. Page a découvert qu’aucune carie n’apparaît lorsque le rapport calcium/phosphore dans le sang est de 10/4. Le taux de phosphore dans le sens devrait être maintenu au-dessus de 3,5 mg par décilitres. Ainsi,  le système lymphatique dentaire fonctionnerait correctement. C’est ce que Nadine Artemis appelle « la brosse à dents invisible » qui nourrit les dents. Si le taux  de phosphore chute au-dessous de 3,5, les liquides circulant à l’intérieur de la dent (dans la pulpe dentaire) seront carencés ce qui favorisera les caries.  
 
Sucre et caries dentaires
Quel est réellement le rôle du sucre dans les caries dentaires ? Un taux élevé de sucre dans le sang génère une résistance à l’insuline qui entraîne une inflammation générale. Cette inflammation se retrouve au niveau des gencives. Avec des pics prolongés de sucre dans le sang, le corps commence à se déminéraliser. Le sucre blanc et les glucides raffinés augmentent le calcium circulant dans le sang en allant puiser dans les os et les dents. Les caries ne sont pas dues à du sucre alimentaire collé à la surface des dents mais par le sucre que vous avalez et qui épuisent vos ressources nutritives. Les aliments transformés et raffinés perturbent la digestion et le système endocrinien en altérant le transport des nutriments dans les tissus. Les dents, les gencives et l’os parodontal sont conçus pour être alimentés de l’intérieur, alors nourrissez les bien, naturellement.
Découvrez la gamme de produits dentaires bio de Nadine Artemis
*Le charme discret de l’intestin 
*les intestins notre deuxième cerveau

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *