Symbolique de l’intoxication aux métaux lourds

par | 10 Oct 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Mercure, aluminium, cadmium, plomb, argent, ces métaux sont naturellement présent dans notre corps à faible dose. Notre environnement pollué et la présence de ces métaux en bouche les rendent dangereux pour notre santé. Mais pourquoi retient-on un métal lourd plus qu’un autre ? Le Dr Olivier Soulier nous dit que les métaux lourds sont en lien avec nos noyaux psychotiques.
 
Tout est symbolique
Le Dr Olivier Soulier est homéopathe et acupuncteur. Il a dédié sa vocation à la compréhension du sens des maladies et des évènements de notre existence. Pour lui, le symbole est un outil de compréhension qui nous permet, par des aspects extérieurs, de comprendre ce qui se vit réellement à l’intérieur.
Il cite le poète Christian Bobin : « Ce qui ne peut danser au bord des lèvres s’en va hurler au fond de l’âme ».
A chacun ses métaux lourds
Les pathologies dues aux intoxications aux métaux lourds étant de plus en plus fréquentes, le docteur Soulier a constaté que pour une même source de pollution, les personnes ne stockaient pas les mêmes quantités, ni les mêmes variétés de métaux lourds. Son esprit chercheur a voulu comprendre pourquoi telle personne attire et retient certains métaux lourds plus que d’autres.
Le sens des métaux lourds dans le corps
Les métaux lourds ont ceci de particulier, que nous pouvons les voir de 2 manières :
  • D’un côté ils sont toxiques pour la plupart d’entre nous,
  • D’un autre côté ils sont aussi des adversaires, c’est-à-dire qu’ils sont sur l’autre versant en nous confrontant, dans l’objectif de nous faire grandir.
Dans une interview que le Dr Soulier a accordé aux Cahiers de la Bio Energie, il précise que, à l’inverse des molécules chimiques artificielles qui sont dangereuses parce qu’elles ne respectent pas les codes de la vie, l’ensemble des métaux sont naturels et nous les avons tous, presque naturellement, à l’intérieur de nous-même, à des doses extrêmement faibles.
Pour les métaux lourds, c’est leur dose qui les rend dangereux. Quand l’apport, par la pollution, est trop important, certaines personnes vont éliminer la quasi-totalité de ces toxiques et d’autres ne vont pas les éliminer et vont les garder, les intégrer dans leurs cellules.
Métaux lourds et intestins
C’est la qualité de la flore intestinale, témoin de notre bonne santé autant psychique que physique, qui devient notre premier protecteur anti absorption de métaux lourds.
Des intestins en bonne santé bloquent plus de 90 % des métaux lourds ingérés. C’est lorsque ces métaux lourds traversent une paroi intestinale poreuse, passent dans la circulation et se fixent dans les tissus de notre corps, que les métaux lourds deviennent très difficiles à éliminer et surtout c’est là qu’ils deviennent pathologiques, car ils perturbent les métabolismes de notre corps.
Ils se fixent généralement sur les récepteurs des minéraux, provoquant par voie de conséquence, de nombreuses carences minérales, nous mettant sur la voie des maladies dégénératives. Globalement, l’intoxication aux métaux lourds nous confronte à notre désir de puissance et de force et paradoxalement de notre vide et de nos fragilités.
A chaque métal son message symbolique
On peut donc se demander pourquoi on attire tel ou tel métal lourd et pourquoi on le laisse passer par notre paroi intestinale, même si l’on sait qu’il est toxique.
Le Dr Soulier émet l’hypothèse que l’on tente de soigner en soi quelque chose, en absorbant particulièrement certains métaux lourds. Il a constaté qu’à chaque métal lourd correspond un certain type de schéma psychique ; par exemple :  
 
  • L’aluminium pose la problématique de l’Amour, celui qui épanoui l’Etre ou celui toxique qui veut posséder. L’intoxiqué à l’aluminium, a une forte personnalité et tente de s’en sortir avec la possession.
  • L’excès de Nickel se trouve chez les personnes ayant le sens du devoir, de la perfection, ayant tendance à poser des références extérieures plutôt qu’intérieures. Peur du jugement des autres.
  • L’intoxication à l’argent, c’est l’impatience, le besoin de garder le contrôle, le désir de tout connaitre, le besoin d’être reconnu.
  • L’intoxication au cadmium est en lien avec l’image sociale. Personnalité envahissante, pas centrée. Besoin de se faire remarquer, apprécié à sa juste valeur et dans ce but donne beaucoup aux autres au prix de grandes frustrations.
  • L’intoxiqué au mercure se sent dominé et réprimé. Il ne sait comment évoluer, sensation de tourner en rond. Tendance à la dépression, problèmes familiaux qui donnent envie de s’enfuir car se sent attaqué de toutes parts. Pour s’en sortir, cherche maladroitement à prendre le pouvoir sur les autres.
  • L’intoxication au plomb ou saturnisme est favorisée chez des personnes ne supportant aucune contrainte, se sentant dévalorisées avec un refus d’évoluer et une certaine rigidité.
Les métaux lourds sont en lien avec les noyaux d’émotion issus de notre histoire qui n’ont jamais vraiment trouvé de solution. Cela coute au sujet une énergie considérable que d’éviter ce qui lui est difficile, d’où le recours parfois à des éléments lourds existant dans la nature et comme Le Dr Soulier le précise, « le mal fait bien ce que le bien ne peut faire ».
Pour en savoir plus vous pouvez commander le DVD, « la symbolique des métaux lourds » par le Dr Olivier Soulier, sur le site www.lessymboles.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *