L’occlusion dentaire : c’est quoi ?

par | 2 Fév 2016 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

La perte d’une dent, une couronne mal posée, trop haute ou trop basse, etc., traumatisme de naissance ou accidentel pendant la croissance (chute sur le menton), perte d’une dent non remplacée, succion du pouce.

Quel est son lien avec l’équilibre postural ?

Sous la mâchoire s’insèrent des muscles qui vont sur les cervicales, les épaules, les clavicules. Si ces muscles sont plus contractés d’un coté que de l’autre parce que la mandibule est de travers, cela va se répercuter sur toute la chaine musculaire jusqu’à la plante des pieds par un système de compensation afin que, malgré son déséquilibre le squelette puisse rester droit. Le jour où le sujet ne peut plus compenser (fatigue, accident, maladie, dépression….) les douleurs apparaissent.

Quelles peuvent être les conséquences d’une mauvaise occlusion sur le corps ?

Migraines, douleurs cervicales, épaules, coudes, dorsales, lombaires, sciatiques, genoux , chevilles, talon, problèmes oculaires (liste non exhaustive).

Certaines douleurs (vertiges, migraines, douleurs cervicales , lombalgies, tendinites) auraient donc pour origine une mauvaise occlusion dentaire ?

Oui ! Principalement quand leur symptomatologie est aggravée la nuit et le matin au réveil.

Quel traitement permet de rétablir une bonne occlusion dentaire ?

Il y a beaucoup de méthodes qui sont enseignées, chaque praticien a la sienne ! En ce qui me concerne j’ai suivi plusieurs enseignements et j’ai mis au point une méthode qui utilise tout ce que j’ai appris et expérimenté depuis des années. Je l’améliore régulièrement en fonction des résultats obtenus.

Chaque cas est particulier, je ne fait pas toujours la même chose mais globalement le principe de base est la pose d’une gouttière type activateur de Soulet Besombes (www.dentosophie.com), puis on repositionne les mâchoires soit avec des cales, soit avec des prothèses transitoires avant de faire des prothèses définitives. Le tout avec un suivi ostéopathique et parfois psychologique.

Quelle est la collaboration avec les ostéopathes ?

Pendant toute la période de port de gouttière et de prothèse transitoire, le patient est suivi par une ostéopathe qui contrôle et harmonise l’effet de cette nouvelle occlusion sur l’équilibre du corps. L’ostéopathie aide le corps à trouver ses nouveaux repères et ainsi à stabiliser les résultats d’équilibre obtenus.

Outre les guérisons physiques, peut-on constater d’autres améliorations, d’autres effets sur les patients ? (Pensées – actions).

Je constate régulièrement de profondes transformations chez les patients qui se sont engagés dans une réhabilitation dentaire globale. Ils se tiennent plus droit dans leur corps et dans leur tête. Ils se sentent plus ancrés, enracinés, plus sûrs d’eux. Ils constatent qu’ils ont plus de facilité à réaliser leurs rêves, ils mettent leurs pensées en action de manière plus fluide et plus rapide, mais ce n’est pas tout…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *