Mycose buccale, candidose : traitements naturels

par | 7 Oct 2015 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Mycose buccale, candidose, muguet, perlèche, langue noire… Plusieurs noms pour parler de la prolifération du candida albican.
 
C’est une baisse de défense immunitaire, un déséquilibre de la flore intestinale ou encore un choc émotionnel, qui permet à ce champignon de se développer de façon anarchique et provoquer un déséquilibre global de l’écosystème bucco-digestif. Car ce qui se voit en bouche existe aussi dans tout le tube digestif. L’énergétique dentaire pose un regard global sur cette désagréable affection.

 

Candidose : un mal méconnu

Comme le dit Danièle Festy dans son livre « Ma bible des huiles essentielles » : « Mycose digestive et buccale sont toujours liées : des troubles intestinaux qui n’en finissent pas (gaz, crampes intestinales, perturbations du transit) fringales de sucre, infections génitales ou urinaires répétitives (cystites, mycoses) troubles de la concentration, vertiges, impression de ne pas pouvoir fixer son attention, troubles du sommeil, allergies (cutanée, respiratoire, digestive) maux de tête, humeur changeante (pour ne pas dire exécrable) fatigue, fatigue… grosse fatigue. La candidose est extraordinairement fréquente et tout aussi extraordinairement méconnue. »

Observez votre bouche pour diagnostiquer une candidose

Si vous errez de consultations gynécologiques en consultations digestives, en passant par le psychiatre ou le dermatologue, pensez à une candidose intestinale ! Observez les muqueuses de votre bouche. Sont-elles rouges ? Avec des traces alvéolées blanches ? Avez-vous des sensations de brulures, des irritations ? Car en effet, les signes buccaux sont souvent des signes précoces et sans équivoque.

 
Conseils de dentiste pour éviter le développement de la candidose
  • Faire un détartrage pour enlever toute la  plaque bactérienne afin d’éviter la surinfection.
  • Si vous avez une maladie parodontale, un traitement local et général doit être mis en place rapidement pour soigner toute infection et stopper l’inflammation.
  • Demandez des conseils pour  une bonne méthode d’hygiène dentaire (l’assistante dentaire sera ravie de remplir cette mission dans laquelle elle excelle !)
  • Après le détartrage, mettez 2 gouttes pures d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) sur la langue et étaler le produit sur toutes les muqueuses avec la langue. Garder la salive en bouche 2 minutes avant d’avaler.

Traitement naturel de la candidose, en complément

MONILIA ALBICANS 8DH (en pharmacie) : Ampoules Boiron 1 ampoule diluée dans un peu d’eau à jeun au réveil pendant 1 mois, 6 jours par semaine 1/2h avant le petit déjeuner (garder 1min en bouche avant d’avaler)

CANDIDAPUR du labo NUTRIXEAL 3 gélules par jour au cours des repas (important), 1 jour sur 2, en alternance avec les gélules d’huiles essentielles dont la formule est ci-dessous.

C’est ce que l’on appelle le programme de rotation avec les antifongiques naturels.

Préparation en pharmacie de gélules :

  • HE melaleuca alternifolia (arbre à thé) 20 mg
  • HE pelargonium asperum (geranium rosa) 20mg
  • HE cinnamomum verum (cannelle de Ceylan écorce) 20mg
  • HE cymbopagon martinii (palmarosa) 20mg
  • HE origanum heracteoticum (origan de Grèce) 20mg
  • HE thymus vulgaris linaloliferum (thym à linalol) 20mg

3 gélules par jour pendant les repas 1 jour sur 2 pendant 20 jours en alternance avec le CANDIDAPUR.

Après  le brossage faire un bain de bouche à l’huile de noix de coco additionné d’huiles essentielles:

  • 1 cuillère à café d’huile de noix de coco
  • 3 gouttes d’huiles essentielles de laurier noble
  • 1 goutte d’huile essentielle d’arbre à thé
  • 1 goutte d’huile d’origan compact
  • 1 goutte d’huile essentielle de cannelle

Garder ce mélange en bouche en l’émulsionnant pendant 10 minutes. Recracher sans rincer.

Au début des symptômes, à faire 3 fois par jour, pendant 4 jours puis continuer ce bain de bouche tous les soirs pendant 1 mois.

 

Réaction d’Herxheimer : pas de panique

C’est une aggravation des symptômes de la mycose avec une grande fatigue après la première semaine du début du traitement. Ceci est temporaire. C’est le résultat de toxines et déchets qui sont relâchés dans les intestins quand le candida est détruit et qu’il doit être neutralisé et éliminé par le foie.

Si le foie a du mal à faire son travail

Prendre  du CHARDON MARIE qui se trouve dans le produit DETOXEA du labo NUTRIXEAL  1 à 2 gélules par jour, avant les repas, pendant 1 mois et parallèlement diminuer les doses de Candidapur et les gélules d’huile essentielles à 2 fois par jour le temps de reprendre de l’énergie puis reprendre les doses normales jusqu’à la fin du traitement.

Pour prévenir les récidives en agissant sur le terrain travailler sur le renforcement de la muqueuse intestinale et l’équilibre de la flore intestinale avec des pré et pro-biotiques. Alcaliniser l’organisme. Demandez conseil à votre naturopathe préféré.

 

Alimentation adaptée en cas de candidose

Manger de l’ail, du pamplemousse, des jus de légumes, des protéines. Diminuer le sucre. Il est même conseillé de l’arrêter complètement (y compris céréales et fruits) pendant les périodes de crise.

Eviter : pain, bière, fromage, champignons, huiles raffinées.

La mycose buccale et ses émotions : symbolique

L’enfant développe un muguet car il se sent vulnérable. Il a besoin de contact avec son père et sa mère pour se sentir en sécurité et hors de danger. Besoin de contact physique, d’être pris dans les bras, caressé, pour que le muguet s’en aille.

Chez l’adulte c’est l’enfant intérieur qui a besoin d’être sécurisé. La personne qui développe une mycose ressent un vide affectif, de la mélancolie.

Si la mycose se manifeste sur la langue, c’est que la personne a du mal à faire entendre ses besoins, elle se sent incapable de communiquer ce qu’elle ressent. Elle voudrait que les gens sachent, qu’ils devinent ce qu’elle veut. Il y a alors frustration et agressivité.

La personne qui développe une mycose peut aussi se retrouver dans une situation  floue et  ne sait dans quelle direction aller. Les prises de décision sont difficiles. Impression de ne pas évoluer.

En conclusion :

La présence d’une mycose buccale doit toujours nous alerter sur un état général déficient. Même si les traitements ci-dessus vont donner d’excellents résultats, il est conseillé de vous orienter vers un médecin généraliste homéopathe ou vers un naturopathe pour travailler en profondeur une nouvelle hygiène de vie.

Des informations précieuses également sur stopcandidose.com.

Découvrez-en davantage sur les huiles essentielles avec « Ma bible des huiles essentielles » de Danièle Festy.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *