Bien mâcher pour être en bonne santé

par | 30 Juin 2015 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

A l’heure des compotes en gourde et des yaourts à boire, on peut se demander si nos dents nous servent encore à quelque chose. Pourtant, bien mastiquer ses aliments est la clé d’une bonne santé globale. En apprenant à bien mâcher dès l’enfance, on s’évite le port d’un appareil dentaire à l’adolescence, on limite l’apparition des caries et on vieillit mieux.
 
Message pour la génération purée/pain de mie : Si vous ne mastiquez plus, vous n’aurez plus de dents ! Mais ce n’est pas tout…

 

Mastication : un reflexe inné

Dès que les dents apparaissent, c’est la présence de petits morceaux dans l’alimentation qui déclenche le réflexe de mastication. Si l’alimentation reste liquide, les aliments continuent à être avalés comme s’ils étaient tétés. Cela entraine des dysfonctionnements des muscles des joues, des lèvres et de la langue. Les mâchoires ne se développent pas assez et à l’adolescence les dents n’auront pas assez de place pour toutes trouver leur place. Extractions et orthodontie seront alors préconisées.

Bien mastiquer pour éviter l’orthodontie

Une mastication efficace et bilatérale permet une croissance harmonieuse des arcades dentaires. Elle permet également un fonctionnement harmonieux de tous les tissus mous de la face. Ainsi les mâchoires se développent de manière optimum, permettant à toutes les dents de trouver leur place, donc adieu l’orthodontiste !

 

Une bonne mastication prévient les caries

Quand toutes les dents sont sorties, une bonne mastication, longue et efficace permet un auto-nettoyage des dents, principalement des sillons qui se trouvent sur le dessus des dents. Cela évite l’apparition de ce que l’on appelle des « caries de sillons ».

 

Mâcher ses aliments pour vivre mieux plus longtemps

Chez l’adulte, une bonne mastication renforce les gencives, donc les dents.  Les personnes âgées qui mastiquent bien, soit parce qu’elles ont toutes leurs dents, soit parce que leurs dents ont été bien soignées, ont une durée et une qualité de vie bien supérieure à ceux qui ont perdu l’intégrité de leur surface masticatoire. La vigilance et la mémoire sont également augmentées chez les personnes qui ont la capacité de mastiquer de manière efficace.

Nous comprenons mieux maintenant pourquoi nous disons « croquer la vie à pleines dents » !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *