Amélogénèse imparfaite : qu’est ce que c’est ?

par | 16 Juin 2020 | Articles, Dents et santé | 2 commentaires

Amelo vient du mot émail. L’amélogénèse, c’est donc le processus de création de l’émail dentaire. Certaines dents peuvent naitre avec une anomalie de la structure de leur émail et cela est de plus en plus fréquent. 

Formation de l’émail dentaire

L’émail des dents de lait se forme chez le fœtus, à partir d’un bourgeon situé dans l’os des mâchoires. Les cellules qui créent l’émail s’appellent les améloblastes. A la naissance, l’émail de toutes les dents de lait est déjà formé sous la gencive. Toutes les dents de lait feront leur apparition entre 6 mois et 3 ans.

Pour les dents définitives, l’émail commence à se former à l’intérieur de l’os des gencives le jour de la naissance pour les premières molaires, puis progressivement pour les autres dents.

– 1 an pour les incisives

– 22 mois pour les prémolaires

– 6 ans pour les 2e molaires

– 12/13 ans pour les dents de sagesse.

Il faut 6 ans entre le début de la création de l’émail et la sortie de la dent sur l’arcade dentaire et encore 3 ans de plus pour que la racine finisse sa formation.

Maladie de l’émail dentaire

Si des problèmes de santé apparaissent à ces âges, la formation de l’émail peut être perturbée. Par exemple :

– Jaunisse du nouveau-né

– Poussée de fièvre (+40°C) pendant une longue période

– Carence en vitamines D, rachitisme

– Intoxication au fluor (fluorose)

– Contact avec des perturbateurs endocriniens (plastiques)

– Intolérance au gluten

Les cristaux de l’émail, appelés hydroxyapatite, perdent leur homogénéité, se disloquent. Les protéines de l’émail subissent le même processus inflammatoire que la totalité du corps, donc les minéraux ne peuvent plus s’y fixer et c’est un émail faiblement minéralisé et anormal qui recouvre la nouvelle dent.

La forme et le volume de la nouvelle dent ne sont pas conformes à une anatomie normale. La surface de l’émail se creuse, devient friable. La dent se carie facilement. Cela provoque en plus de l’inconfort esthétique (les dents sont grises, brunes ou tachetées), des problèmes de sensibilité (l’émail n’est plus étanche) au chaud, au froid, à la mastication.

Cas particulier de la dent de 6 ans

Si la dent de 6 ans (première molaire définitive), qui apparait à 6 ans en arrière des dents de lait, présente une amélogénèse imparfaite, un traitement précoce pour reconstituer l’anatomie de la partie supérieure de la dent devra être réalisé au plus vite.

En effet, cette dent, est le pilier de l’équilibre de la bouche, de l’occlusion dentaire. Cet équilibre conditionne la croissance de la bouche mais également participe à l’équilibre du corps dans sa globalité. Avec un relief dentaire anormal, les dents ne peuvent pas s’emboiter correctement les unes avec les autres. Cela provoque des problèmes de mastication, un déplacement des mâchoires, des tensions musculaires et par exemple l’apparition d’une scoliose.

Traitement de l’amélogénèse imparfaite

Chez l’enfant, ces défauts d’émail, se surveillent et sont traités comme des caries pour consolider les zones fragiles qui commencent à se creuser. Chez l’adulte, le traitement dépendra de l’importance de l’anomalie. Si elle est le siège d’une carie, elle sera soignée comme telle. Un traitement peut également être mis en place pour des raisons esthétiques avec des collages en composite, céramique ou des couronnes.

Prévention de l’amélogénèse imparfaite

Une des meilleures préventions serait la vitamine D3 naturelle en association avec la vitamine C naturelle à prendre pendant la grossesse et pendant l’allaitement et la donner par cure aux enfants pendant l’hiver.

Par contre, les perturbateurs endocriniens ont été fortement mis en cause. C’est la période de mise en contact, d’ingestion qui est plus problématique que la dose. Les perturbateurs endocriniens perturbent le fonctionnement hormonal à des doses infimes.

Les chercheuses françaises de l’INSERM, le Dr Katia Jédéon et le Dr Sylvie Babasko ont mis en évidence un lien entre la présence de perturbateurs endocriniens pendant la croissance et l’apparition d’anomalies de l’émail chez le rat. Ces résultats seraient transposables chez l’Homme.

L’association Santé Environnement, grâce à ses actions, a contribué à l’éradication des perturbateurs endocriniens dans les biberons en 2015.

L’association WECF (Women en Europe for a Common Future) souhaite la mise en œuvre de mesures nationales et européenne dans les plus brefs délais.

La France a déjà mis en place une stratégie de protection des publics vulnérables prioritaires.

La direction générale de la santé et sécurité alimentaire de la commission européenne prévoit d’accélérer son calendrier vers l’adoption de critères de définition des perturbateurs endocriniens.

Alternatives aux anneaux de dentition

Régulièrement nous apprenons la présence d’ingrédients ou contaminants indésirables dans les produits destinés aux plus petits comme ceux qu’ils mettent à la bouche. On ne sait plus en qui ou en quoi avoir confiance.

Des chercheurs allemands ont découvert dans 2 des 10 anneaux de dentition testés, la présence de parabènes qui sont des perturbateurs endocriniens.

Notre imagination et notre esprit créatif va devoir se mettre au travail pour protéger les plus petits.

Pour remplacer l’anneau de dentition, préférez la carotte bio ou le quignon de pain (complet bio). Les produits de Bardot commercialisent la « racine d’iris » qui mastiquée par le bébé soulage la poussée dentaire.

2 Commentaires

  1. PROST Marianne

    Merci de ces précieuses informations ! La prise d’un nouvel antibiotique par ma mère enceinte (médecin) en 1960 semble être à l’origine de l’absence totale d’émail sur mes incisives supérieures définitives , qualifiée de dysplasie. Quelles sont les garanties actuelles que les impacts sur l’embryon et la croissance jusqu’aux dents définitives sont bien vérifiés avant la commercialisation de tout médicament chimique autorisé aux futures mamans ?

    Réponse
    • Catherine ROSSI

      Bonjour Marianne Cette question devrait être posée à Big Pharma !!!
      Vous pourriez porter plainte contre le labo qui a fabriqué ce médicament et demander des dommages et intérets
      Si nous ne disons rien ils vont continuer en toute impunité
      Bon courage

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *