Maladie parodontale, votre santé en danger

par | 11 Déc 2018 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Vous avez les gencives qui saignent, vous avez mauvaise haleine, attention vous risquez d’avoir une maladie parodontale ! Qu’elle soit à un stade débutant ou à un stade très avancé, la maladie parodontale a des conséquences très graves sur votre santé. Lire la suite….

Qu’est ce que la maladie parodontale ?

Tout d’abord le parodonte est l’ensemble des tissus qui entourent la dent, c’est-à-dire le ligament qui accroche la dent à l’os, l’os alvéolaire autour des racines dentaires et la gencive qui recouvre l’os et entoure la base de la dent.

Dans la maladie parodontale, à cause de la plaque bactérienne et du tartre, la gencive est enflammée, le ligament disparait et surtout l’os se détruit autour des racines, ce qui rend les dents mobiles.

Une maladie parodontale a un stade débutant n’affecte que la gencive et dans un stade avancé, l’infection détruit l’os qui. On parle d’un stade terminal lorsqu’il n’y a plus du tout d’os autour de la dent, qui devient très mobile car elle est entourée par un gros kyste c’est-à-dire d’une poche de bactéries. C’est justement ces bactéries qui sont très toxiques pour la santé car elles bombardent le corps de toxines et vont également se disséminer dans tout l’organisme.

Parodonte et maladies cardio-vasculaires 

On sait depuis longtemps que toute infection dentaire peut provoquer au niveau cardiaque ce que l’on appelle une endocardite. Les bactéries vont venir se fixer sur la paroi cardiaque et provoquer une infection du cœur. Au-delà de 65 ans, les personnes qui ont une maladie parodontale augmentent de près de 45 % leur risque d’avoir une maladie cardio vasculaire. Ces infections entravent la circulation sanguine et peuvent provoquer des AVC, car les bactéries issues des maladies parodontales peuvent endommager la paroi des vaisseaux sanguins parfois même jusqu’à la rupture.

Maladie parodontale et diabète 

Les personnes ayant un diabète de type 2, peuvent voir tous leurs signes cliniques aggravés en cas de maladie parodontale. La glycémie est plus difficile à stabiliser et des troubles hépatiques et rénaux peuvent apparaitre.

Maladie parodontale et infections pulmonaires 

Les bactéries des gencives peuvent très facilement aller se loger dans les alvéoles pulmonaires ou dans les bronches provoquant bronchites et pneumonies chroniques. Chez les fumeurs, dont le terrain est déjà affaibli par des carences nombreuses et les intoxications aux métaux lourds et aux goudrons, les maladies pulmonaires dégénératives seront augmentées en cas de maladie parodontale.

Maladie parodontale et cerveau 

On a découvert des bactéries venant de gencives infectées dans le cerveau de personnes atteintes de la malade d’Alzheimer. Des bactéries telles que  porphyromonas gingivalis ont été mises en cause dans certaines démences. La maladie parodontale aboutissant généralement à des pertes dentaires et la mastication étant en lien avec les facultés cognitives, des études ont montré les liens très importantes entre la présence de maladies parodontales  et  le déclin cognitif des personnes âgées.

Maladie parodontale et cancer :

On entend de plus en plus parler de recherches scientifiques ayant mis en évidence un lien entre les maladies parodontales et les cancers, par la découverte de bactéries parodontales dans les tumeurs cancéreuses. On a même observé que chaque millimètre d’os alvéolaire perdu augmenterait par 5 le risque de cancer de la langue. La bactérie porphyromonas gingivalis a également été mise en cause dans les cancers de l’estomac, du pancréas et de l’œsophage.

Parallèlement à ces cas extrêmes, les maladies de gencives créent un état de stress inflammatoire chronique qui met le corps en acidose et en épuisement immunitaire. Des douleurs articulaires et musculaires peuvent apparaitre. Cela pourrait faire penser à une fibromyalgie. C’est en fait le corps qui tente désespérément de se défendre contre une attaque bactérienne généralisée. L’épuisement immunitaire met les patients dans un état de fatigue chronique permanent qui fait le lit de dépression et ouvre la porte à toutes les maladies.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *