La salive, super héros de vos dents

par | 2 Oct 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

C’est ainsi que Nadine ARTEMIS, nous décrit la salive dans son livre « Dents et gencives saines« . En effet, la salive renferme des substances chimiques et des enzymes qui ont pour seules fonctions de prendre soin des dents.
 
La salive reminéralise 
 
La salive normale à un PH proche de 7. En recouvrant la totalité de la surface des dents, la salive, qui est aussi richement minéralisée, permet de reminéraliser en permanence les dents qui se déminéralisent lors du passage des aliments dans la bouche et au cours de la mastication.
La salive, lorsqu’elle est en quantité adéquat, cherche toujours à ramener le PH aux alentours de 7. Cela permet de contrôler le développement bactérien et de stimuler la reminéralisation des dents. Cela évite donc également la gingivite.
 
La salive gère le tartre
 
Dans la salive on trouve également des enzymes qui permettent une pré digestion des aliments. Par contre, si la salive est trop alcaline, elle devient trop riche en minéraux et favorise la formation de tartre. On constate d’ailleurs, que les personnes ayant beaucoup de tartre, ont des maladies de gencives, mais peu de caries et inversement, les personnes ayant une salive acide ont beaucoup de caries et moins de maladies de gencives. Elles ont une inflammation gingivale superficielle mais peu de tartre et peu de destruction osseuse.
 
Causes internes et externes des caries
 
La salive créée réellement un film protecteur sur toute la surface dentaire. S’il y a trop de plaque bactérienne, c’est-à-dire si les dents ne sont pas assez correctement brossées, la salive ne peut plus agir, ne peut plus installer son film protecteur, l’émail donc se fragilise et la carie apparait. C’est la cause externe des caries dentaires appelée déminéralisation. Des dentistes holistiques américains, dont le Dr Ralph Steinman, ont parlé de la cause interne des caries dentaires. En effet, une partie du processus de la carie se produirait à l’intérieur de la dent. Le fluide dentinaire, présent dans les cellules qui créent la dentine à l’intérieur de la dent serait le siège de force centrifuge ou centripète, sous le contrôle de substances contenues dans la salive, principalement la salive d’origine parotidienne.
 
Flux dentinaire anti-carie
 
Le Dr Steinman parle d’une hormone parotidienne contenue dans la salive et dont la production serait sous la dépendance de l’hypothalamus et l’hypothalamus serait stimulé par la mastication. Nous voici donc en présence d’une boucle vertueuse, l’aliment en bouche déclenche le réflexe de mastication, la mastication envoie un stimulus nerveux à l’hypothalamus qui envoie par reflexe un message à la parotide qui va envoyer la quantité nécessaire de salive, la salive, au contact de la dent, va stimuler une force centrifuge du flux dentinaire et cette force centrifuge va avoir 2 fonctions :
  • D’apporter un fluide jusqu’à la limite dentine/émail qui va se comporter comme un amortisseur aux forces de la mastication.
  • Et ce flux va également apporter avec lui tous les minéraux et les vitamines dont la dent a besoin pour résister à la déminéralisation et à l’apparition de caries.
Lorsque la salive est insuffisante, le fluide dentinaire a plutôt tendance à aller de manière centripète, ce qui diminue la résistance de la dent à la carie dentaire.
 
Liquide dentinaire et alimentation
 
Le Dr Steinman a également identifié, en dehors de la salive, tous les éléments qui contrariaient la bonne expansion du liquide (ou flux) dentinaire. C’est ainsi qu’il a constaté que le sucre alimentaire, le sucre blanc saccarose, en augmentant la production d’insuline, affectait la glande parotide.
On s’est rendu compte que les sucres accroissent le taux d’insuline et empêche l’hypothalamus de fonctionner correctement. L’axe endocrinien hypothalamo–parotidien réagit immédiatement.
On s’est rendu compte également que les aliments transformés avec les additifs et les carences en nutriments alimentaires inversaient le flux dentinaire. S’il y a carence en vitamines C, D ou A durant la calcification, c’est-à-dire la formation des dents, cela produira une dent moins résistante à la carie.
 
Minéraux anti-carie
 
Il faut des vitamines et des minéraux naturels pour synthétiser un nouveau tissu dentaire et préserver l’électrochimie du corps. Des carences en minéraux signalent au corps qu’il doit puiser des minéraux dans les dents et les os pour en faire profiter d’autres organes. En complémentant en cuivre, fer et manganèse, une alimentation riche en sucre élimine quasiment le taux de caries. La prise de phosphore uniquement réduit le taux de caries de 86 %, le phosphore prévient également l’atrophie et la rétraction de la glande parotide lié à la consommation de sucre.
 
Hypothalamus, parotide et carie
 
D’autres recherches ont également permis de constater que le stress, de par la production de cortisol, ainsi que durant des périodes de pic hormonal, de changements hormonaux tel que l’hyper thyroïdie, la grossesse, la puberté, les poussées de croissance, le manque d’exercice avec une stagnation de la lymphe, la prise de certains médicaments, des traitements buccaux avec des bains de bouche chimiques, les antibiotiques et le fluor, tous ces facteurs inhibent systématiquement l’hypothalamus et donc contrarie l’activité parotidienne. La salive parotidienne devenant insuffisante en bouche, le flux dentinaire fonctionnera de manière centripète et la dent deviendra plus fragile et plus sensible à la carie dentaire.
 
Sucre et carie
 
Ce n’est donc pas le contact direct du sucre sur la dent qui va créer uniquement la carie dentaire mais c’est l’association de ce sucre qui se transforme rapidement en acide avec la perturbation de la salivation et son impact sur les fluides à l’intérieur de la dent qui vont générer une carie.
 
C’est pour cela que comme nous l’a démontré le Dr Max Béguin, médecin pédiatre suisse, l’utilisation du sucre complet, riche en minéraux et en vitamines, non seulement ne provoque pas de caries dentaires mais en plus renforcerait les défenses immunitaires.
Voici donc une démonstration supplémentaire qui vous convaincra peut-être d’arrêter complètement le sucre blanc… naturellement !
Pour découvrir les produits dentaires bios de Nadine Artemis cliquez ici

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *