Traitement parodontal, c’est quoi ?

par | 28 Août 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Si vous avez les gencives qui saignent, il est probable que votre dentiste vous proposera un traitement parodontal. Celui-ci sera différent en fonction de la gravité de votre maladie parodontale.
En premier lieu, il faudra faire une radiographie pour savoir s’il s’agit une simple gingivite (inflammation sans perte osseuse) ou s’il s’agit d’une maladie parodontale (inflammation voire infection avec perte osseuse localisée ou généralisée).

Anatomie du parodonte  

Le parodonte est constitué de tout ce qui entoure la racine dentaire soit
Le ligament qui attache la dent à l’os
L’os alvéolaire qui entoure les racines
La gencive qui recouvre l’os alvéolaire et entoure la base de la dent
traitement-parodontal-naturebio-dentalSMXLL

 
Traitement de la gingivite
Si le diagnostic de simple gingivite sans perte osseuse est posé.
Votre dentiste vous proposera un détartrage en 2 étapes
  • un détartrage inter dentaire avec le retrait de tout le tartre visible
  • un polissage des zones dentaires détartrées
  • des conseils d’hygiène dentaire seront données (brossage, fil dentaire, brossette inter dentaire)
  • Un bain de bouche et un dentifrice à visée anti-inflammatoire et cicatrisante sera prescrit pour une quinzaine de jours. Un bain de bouche et un dentifrice à base de plantes (feuilles de papayer, ratanhia, Aloe vera, propolis…) ou aux huiles essentielles (HE de Laurier noble, Ravensara aromatica, lavande officinale, clou de Girofle ou tea tree)
  • Lors d’un second rendez-vous, une quinzaine de jours après, la cicatrisation de la gencive est évaluée. La qualité et l’efficacité du brossage seront minutieusement contrôlées car elles sont garantes de la guérison.
  • Un deuxième détartrage sera fait, pour bien enlever la totalité du tartre entre les dents et sous la gencive car lors de la première séance, le saignement et les sensibilités ne permettent pas toujours un détartrage complet.
Causes générales de la gingivite
Si l’inflammation persiste malgré un bon brossage, il faudra rechercher des causes plus générales à ce stade = carence en vitamine C, inflammation intestinale, terrain acide, mais également prise de certains médicaments.
Pensez en premier lieu à faire un apport en vitamine C naturelle. Demandez conseil à votre naturopathe pour consolider la flore intestinale et les défenses immunitaires. Consultez les notices des médicaments de vos traitements en cours.

Traitement de la maladie parodontale

Si la radio montre une perte osseuse  autour des dents cela signifie que vous avez une maladie parodontale plus ou moins avancée en fonction de la quantité d’os détruite.
Le traitement devra alors être plus complet et plus long dans le temps car il va falloir éliminer les causes, augmenter les défenses immunitaires et les capacités de régénérations de la gencive. Il est souvent nécessaire de recréer des conditions anatomiques favorables à une hygiène efficace pour éviter toute récidive. Le renforcement du terrain par une hygiène de vie et une alimentation adaptée est indissociable du traitement local pour obtenir une guérison.  

Une grande partie du traitement de la maladie parodontale est focalisée sur l’hygiène dentaire tant qu’il restera de la plaque bactérienne, la cicatrisation de la gencive ne sera pas optimisée.

Ensuite il faut enlever la plaque bactérienne et le tartre qui se trouvent sous la gencive à l’endroit où l’os s’est détruit. C’est-à-dire le long de la racine dans la poche parodontale. C’est ce que l’on appelle curetage parodontal (ou surfaçage). A ce stade, l’emploi du laser permet de désinfecter la poche parodontale après son nettoyage. Ce type de désinfection intense associée à des traitements généraux (naturels bien évidemment) permet à la gencive de recréer une attache (fragile certes) à la dent. Si l’hygiène est parfaite et l’état général optimisé, petit à petit, le parodonte se consolide et la destruction osseuse s’arrête.

Patience et persévérance

On peut arriver grâce à des compléments alimentaires spécifiques (silice, opale, nacre) à recréer un peu d’os mais cela ne peut se faire de manière efficace qu’en absence complète d’inflammation et une transformation drastique de l’alimentation et de l’hygiène de vie. Donc tout ce travail préalable est très long et très délicat. Il demande beaucoup de patience au dentiste et beaucoup de persévérance au patient ! Petit à petit cette collaboration de bonne volonté arrivera à des résultats stables en sachant que les contrôles devront être maintenus à vie pour éviter toute récidive.
Parfois malgré toute cette attention, certaines zones n’arrivent pas à cicatriser et il faudra faire de la chirurgie. Les résultats sont aléatoires et chaque cas doit être évalué en fonction des conditions locales et générales. En dentisterie holistique, il est rare d’en arriver à la chirurgie car les liens métaboliques avec les organes à distance et les méridiens d’acupuncture ainsi que les émotions sont pris en considération dans le traitement global. Cette approche permet des résultats plus stables car elle va au cœur de la cause de la dégénérescence des tissus de soutien des dents.

Hygiène dentaire difficile

La maladie parodontale est très frustrante autant pour les dentistes que pour les patients. Les traitements sont longs et coûteux, les soins quotidiens d’hygiène contraignants et rarement bien exécutés par les patients ce qui explique les difficultés de cicatrisation et les besoins de contrôle réguliers. Le patient pense se brosser correctement les dents mais le constat clinique prouve le contraire. Il est très difficile de se nettoyer correctement les dents quand on a une maladie parodontale car les conditions anatomiques (gencives rétractées) créent des zones inaccessibles au brossage quotidien.
Seul le dentiste avec des instruments spécifiques pourra nettoyer sous la gencive le long des racines.

Votre santé en danger

La maladie parodontale, en plus de l’inconfort buccal (mauvaise haleine),  a des conséquences sur la santé en général : infections avec risques de septicémie, naissances prématurées, troubles de l’érection, sinusites chroniques, cancers du pancréas, du sein, des poumons, psoriasis, etc.

Parodontiste : l’ami de vos gencives

C’est pour cela que je vous conseille d’aller voir un parodontiste (dentiste spécialiste des gencives) si vous avez les gencives qui saignent et d’intervenir au plus vite avant que la destruction de l’os mette vos dents en péril de manière irréversible.
N’écouter pas ceux qui vous font croire que huiles essentielles et compléments alimentaires sont suffisants pour traiter les maladies parodontales et qu’il est inutile de voir un dentiste qu’ils dénigrent en les accusant d’inventer des maladies parodontales  pour effectuer des actes très lucratifs non remboursés. Il y a des brebis galeuses dans tous les métiers, certes j’en conviens, mais ils ne sont pas majorité.

Choisir la prévention

Nos grands parents finissaient leur vie avec un dentier. De nos jours, les progrès et l’engagement des dentistes pour la santé dentaire de leurs patients font que les jeunes ont de moins en moins de caries et nos vieillards vivent mieux avec toutes leurs dents.
Donc des soins locaux et une surveillance biannuelle par votre dentiste, hygiène parfaite et médecines naturelles localement et par voie générale : voici la solution gagnante pour garder toute sa vie, de belles dents et des gencives en santé !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *