Faire enlever ses amalgames dentaires : attention danger !

par | 30 Jan 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Avec tout ce que l’on entend aujourd’hui sur la toxicité du mercure, de plus en plus de personnes ayant un souci de santé ou dans un désir d’améliorer leur santé, prennent la décision de faire enlever leurs amalgames dentaires qui contiennent du mercure. Mais attention enlever ses amalgames dentaires pourrait être pire que les garder.

 

Le mercure est toxique

 

Tout le monde sait que le mercure est un toxique. Pourtant, la majorité de la profession dentaire continue à en poser dans la bouche de ses patients et affirme que la forme chimique dans laquelle il se trouve dans la dent, le rend inerte.  Ce n’est ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux. En effet, certains des amalgames dentaires que vous avez dans les dents depuis une dizaine d’année on finit par se pacifier. On remarque d’ailleurs, sur ce genre d’amalgame ancien, que l’électro galvanisme est nul, la mesure des champs électriques est à zéro. Mais que s’est il passé pendant toutes ces années ?

 

Le mercure a une vie en bouche

 

D’abord il y a amalgame et amalgame. C’est souvent la teneur en argent qui varie, économie oblige… C’est l’argent qui fixe le mercure et limite son besoin d’aller se balader dans la salive, tout en diminuant l’électro galvanisme à la surface de l’obturation dentaire. Donc, en effet, un amalgame peut être considéré comme « à peu près » neutre après avoir durcit s’il contient la quantité d’argent adéquat. Mais avant de durcir, il se passe 24h pendant lesquelles le mercure en phase liquide se dissout tranquillement dans la salive et là bonjour les dégâts !
 
Dans l’absolu, il faudrait rester 24h la bouche ouverte sans manger ni boire après la pose d’un amalgame ! Par contre, cela ne signifie pas qu’une fois dur, les 100% du mercure contenus dans l’amalgame restent dans la dent. En effet l’alliage métallique contenant du mercure est encore absorbé dans la salive lors de l’usure due à la mastication (alerte aux mâcheurs de chewing-gum) et lors de l’ingestion d’aliments, à une température au-dessus de 40° (toutes les boissons chaudes), les vapeurs de mercure se dégagent de l’amalgame et passent dans la salive.

 

La pire des bonnes décisions

 

Si vous avez choisi de faire enlever vos amalgames, il faut avant tout vous assurer auprès de votre dentiste qu’il prenne toutes les précautions pour que vous n’en respiriez pas ni que vous en avaliez lors de la dépose. Sinon, vous risquez le pire pour votre santé.

  

Rares sont les organismes qui ont la capacité naturelle d’éliminer une si importante quantité de métaux en si peu de temps. Dans le meilleur des cas 50% sont éliminés par le foie, les reins les intestins. Le reste, se fixe sur nos cellules à la place des minéraux, entrainant des carences et des troubles métaboliques graves.

 

Bien sûr je ne reviendrais pas sur l’importance de ne plus jamais vous faire poser des amalgames dentaires contenant du mercure, ainsi la question de la dépose ne se posera plus. Lors de la dépose des amalgames dentaires des précautions draconiennes doivent être prises. Cela fait partie des protocoles que chaque dentiste se doit de connaitre et de mettre en place, afin de protéger ses patients d’une intoxication parfois irréversible.
 
Bien se préparer avant la dépose d’amalgames dentaire

 

Si vous avez un problème de santé particulier, que ce soit une maladie grave ou une simple fatigue chronique je vous conseille vivement de vous faire accompagner par votre médecin ou par un naturopathe qui connait très bien la détoxication des métaux lourds. En effet, il y a tout un protocole à respecter avant de se faire enlever des amalgames afin que notre corps ait la capacité à drainer les métaux lourds. Vous pouvez également prendre vous-même en main votre préparation en suivant la formation du naturopathe Stéphane Tetart, qui vous guidera sur les 5 étapes préalables à la dépose des amalgames.

 

Se protéger du mercure chez le dentiste

 

Une fois sur le fauteuil dentaire, votre dentiste mettra tout en œuvre pour vous protéger du passage de mercure dans votre organisme. Vous porterez un masque au charbon pendant que le praticien enlèvera l’amalgame de mercure contenu dans votre dent.  Pendant ce temps, le dentiste mettra une digue en vinyle autour de votre dent et une aspiration de type clean-up, pour entourer votre dent et faire en sorte que toutes les particules et les vapeurs de mercure soient aspirées dans cette aspiration spéciale. Si vous désirez une protection encore plus importante, il existe des combinaisons spéciales que vous pouvez revêtir de la tête aux pieds.

 

Un kit de protection spécial patient est disponible chez Bloc Express Assistance. Ce protocole de dépose sécurisée n’est pas enseigné dans les facultés de chirurgie dentaire donc un grand nombre de dentistes ne la connaissent pas et non absolument aucune conscience des dangers qu’ils font courir à leurs patients lorsqu’ils enlèvent des amalgames sans protection. Que les patients se retrouvent la bouche pleine de poudre de mercure, qu’ils en avalent, qu’ils en respirent, n’a jamais été pointé du doigt par aucun professeur de la faculté. Heureusement,  de plus en plus de dentistes commencent à être conscients de ce danger et mettent systématiquement en place les mesures de protections adéquates.

 

Prenez votre santé en main

 

Savez vous que les patients ont un rôle primordial dans l’évolution de la pensée et dans le désir de formation de leur dentiste ! C’est pour répondre aux besoins de leurs patients que les dentistes vont se former et investir dans de nouvelles techniques. En partageant avec votre dentiste, votre désir d’être protégé lors de la dépose d’un amalgame, vous lui permettrez d’apporter une énorme valeur ajoutée à la santé de ses patients. Sachez de plus, que la mise en place de ce protocole demande du temps et du matériel complémentaire. Il est donc tout à fait normal que votre praticien vous demande un tarif supplémentaire pour ce type de dépose sécurisée. Ce forfait est non remboursé par la sécurité sociale, ni par les mutuelles. Chaque praticien saura appliquer le principe de « tact et mesure » afin de faire correspondre le temps de travail à une rémunération juste et correcte pour tout le monde.

 

 

Diffuser cette information concernant la protection des patients, lors de la dépose d’amalgames dentaires contenant du mercure est un acte de santé publique. En attendant que ce protocole soit enseigné dans les facultés, les chirurgiens dentistes peuvent se former sur NatureBio dental. En tant que patient, vous pouvez faire découvrir cela à votre dentiste en lui transmettant le document que vous pouvez télécharger ici : protocole amalgame dentaire – NBD . En plus de la protection du mercure, votre dentiste pourra découvrir comment utiliser les médecines naturelles en complément des bons soins dentaires qu’il vous donne déjà.
 
 
Vous deviendrez ainsi ambassadeurs de NatureBio Dental en posant un acte pour un monde avec de meilleures dents, naturellement !

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *