Dentisterie et soins naturels : une approche globale

par | 16 Oct 2018 | Articles, Soins Dentaires Naturels | 0 commentaires

DENTISTERIE HOLISTIQUE : UNE APPROCHE GLOBALE

La dentisterie holistique est une approche globale de la compréhension et du traitement des pathologies bucco-dentaires. Elle regroupe l’acte physique du soin dentaire proprement dit, avec un traitement du terrain et prend en considération l’état psychologique du patient.

Les chirurgiens dentistes pratiquant la dentisterie holistique utilisent les médecines naturelles, privilégient les matériaux biocompatibles pour soigner les dents, font un diagnostic global des causes à l’origine des pathologies dentaires et gingivales, font le lien entre les dents et la posture, les dents et les organes, les dents et les émotions.

Les médecines naturelles.

Les chirurgiens dentistes holistiques sont formés aux médecines naturelles : homéopathie, aromathérapie avec les huiles essentielles, phytothérapie, qu’ils utilisent à la place ou en complément des prescriptions allopathiques en cas de pathologies aigues.

Pour les maladies plus chroniques (polycaries, déminéralisations, maladies parodontales) des traitements de fond sont proposés selon les principes de la naturopathie et l’emploi de compléments alimentaires ou nutrithérapie. Ce traitement global a pour but de comprendre comment fonctionne le patient avec ses carences et ses intoxications. Le but sera d’agir sur la capacité du foie à drainer les toxines de l’organisme, à régénérer la paroi intestinale pour en traiter la porosité et à équilibrer la flore intestinale afin que le corps puisse à nouveau retrouver son potentiel de défense. Les dents et les gencives auront ainsi une capacité de cicatrisation optimisée suite aux soins dentaires locaux.

Les matériaux dentaires biocompatibles.

Les dentistes holistiques ont généralement exclus de leur pratique l’amalgame au mercure.

Certains n’utilisent pas non plus le Nickel ni les produits contenant des perturbateurs endocriniens (composites et colles).

Mais surtout ces praticiens mettent en place des protocoles sécurisés pour retirer les métaux toxiques présents dans les dents soignées, afin d’éviter l’ingestion et l’inhalation de métaux lourds pendant la dépose principalement des amalgames au mercure. L’emploi d’une digue,  d’une aspiration sécurisée (clean-up), d’un masque au charbon placé sur le nez et les yeux du patient et les règles de découpe des matériaux à minima avec irrigation intense, sont des étapes obligatoires pour protéger les patients et l’équipe soignante d’une intoxication massive aux métaux lourds, qui pourrait avoir des graves conséquences sur la santé (fatigue intense, douleurs articulaires, tremblements, rougeurs sur le visage et le cou, etc.). Cette absorption intempestive de poussières de métaux lourds pourrait être incriminée comme déclencheur de maladies plus graves type sclérose en plaque, fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, autisme (en cas de retrait d’amalgame chez la femme enceinte). De plus, la présence de métaux non précieux en bouche crée des phénomènes électriques avec de la corrosion qui augmente leur toxicité : on  parle d’électro galvanisme.

Lien entre malocclusion et posture.

L’occlusion dentaire correspond à la manière dont les dents du haut entrent en contact avec les dents du bas. Les contacts répondent à des critères bien précis qui conditionnent l’équilibre postural dans sa globalité en partant des articulations temporo-mandibulaires (ATM) en avant des oreilles, en passant par les cervicales et toute la colonne vertébrale, agit sur l’équilibre du bassin, les tensions au niveau des genoux et la manière dont les pieds reposent sur le sol.

Les malocclusions dentaires peuvent également provoquer des migraines ou des problèmes oculaires, des acouphènes ou torticolis à répétition.

Les malocclusions dentaires sont diverses : les dents s’emboitent mal les unes avec les autres suite à des soins dentaires ou à un traitement d’orthodontie; la mâchoire du bas n’est pas dans l’axe centré des corps suite à un choc sur la face à l’enfance ou à un accouchement traumatique (forceps); usures dentaires dues à un bruxisme ou à des parafonctions. Les malocclusions dentaires peuvent se manifester dans les 3 sens de l’espace buccal : Trop ou pas assez de hauteur dentaire, la mâchoire du haut trop en avant ou trop en arrière par rapport à la mâchoire du bas, et cette dernière peut également être déviée à droite ou à gauche par rapport à l’axe central du la face. Les traitements de l’occlusion dentaire sont longs, nécessitent  souvent le port de gouttières nocturnes et/ou diurnes. Un suivis en parallèle par ostéopathie ou chiropractie est indispensable pour le bon déroulement et la stabilité du traitement de l’occlusion.

Lien entre les dents et les organes.

Au même titre que la réflexologie plantaire, dans la bouche il existe une réflexologie dentaire. Chaque dent est associée à un ou plusieurs organes ou fonctions. Il existe un feedback entre ces 2 pôles.

La dent pathologique peut provoquer la maladie d’un organe à distance et à l’inverse, un organe malade peut provoquer une fragilisation de la dent avec laquelle il est connecté. Les pathologies dentaires pouvant impacter des organes à distances sont les caries dentaires non soignées, les kystes ou infections des racines dentaires dévitalisées, les déséquilibres de l’occlusion ainsi que le présence d’électro galvanisme (présence de courants électriques) sur les dents soignées avec des métaux non précieux.

Par exemple, les 1ères molaires du bas sont en lien avec les organes de reproduction ; les 1ères molaires du haut avec l’estomac, les deuxièmes molaires du haut avec les vertiges, les incisives centrales du haut avec le rythme cardiaque ; les premiers prémolaires des haut avec l’assimilation du Ca et du Mg, les canines inférieures avec les yeux, (il existe des tableaux récapitulatifs pour toutes les dents).

Le lien entre les dents et les émotions.

C’est ce qu’on appelle le décodage dentaire ou la symbolique dentaire. Toute pathologie ou symptôme au niveau d’une dent est considéré en symbolique comme le moyen qu’utilise la dent pour nous parler. Chaque dent est associée à une émotion très particulière (il existe des tableaux), mais d’une manière plus générale les dents de droite sont en lien avec le social et le professionnel, les dents de gauche le familial et l’intime. (Attention, on parle de la droite et de la gauche de la personne observée)

Les dents du haut parlent de l’être, les dents du bas de l’avoir. Les incisives c’est « Moi avec mes relations proches » ; les canines et prémolaires c’est « Moi avec moi », les molaires c’est « Moi avec les autres », les dents de sagesse « Moi avec l’Univers » et les gencives correspondent au terrain sur et dans lequel on a grandi avec ses forces et ses faiblesses.

Bouche saine et naturelle : un enjeu de santé publique

Même s’il est important et incontournable de soigner une bouche malade (dents et gencives)  avec des actes bien physiques, pratiqués par un chirurgien dentiste, la prise en compte des causes générales, tant physiques, métaboliques que psychiques, à l’origine les pathologies dentaires fait toute la force et la richesse de la dentisterie holistique. Le monde médical (dentistes compris) mais également les patients ne mesurent pas encore l’impact désastreux des pathologies dentaires sur l’état de santé et de bien-être de la population. De nombreuses maladies ou mal-être chroniques ne trouvent pas de solution car des pathologies dentaires souvent asymptomatiques  font barrage à la guérison. L’absence de douleur incite à la non intervention sur des dents dont les soins ont et/ou vont être assez coûteux. C’est une grosse erreur de ne pas soigner les dents malades  « même si elles ne font pas mal ».  Cela affecte la qualité de vie par méconnaissance des enjeux des pathologies dentaires sur la santé.

Cette prise en charge globale, spécifique de la dentisterie holistique, vise à soigner les dents avec des matériaux biocompatibles, à faire éliminer toutes les infections sur les dents dévitalisées, à équilibrer l’occlusion dentaire et à traiter les maladies parodontales en soutenant le métabolisme et le terrain du patient avec les médecines naturelles. Ainsi la bouche deviendra une valeur ajoutée pour la santé tout en permettant de retrouver de la force de vie.

Article paru dans la revue BIOCONTACT Mai 2018 n° spécial sur les dents naturellement

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *