Haleine fraîche : les solutions naturelles

par | 20 Mar 2017 | Articles, Soins Dentaires Naturels | 0 commentaires

La mauvaise haleine est appelée dans le jargon médical, halitose, de hal qui veut dire souffle et de osis qui veut dire mauvais. La mauvaise haleine n’est pas une maladie, mais le symptôme d’un dérèglement beaucoup plus général.
 
Il est le signe de pathologies dentaires ou parodontales, c’est-à-dire des gencives, mais également d’un dérèglement du système digestif ou métabolique dans sa globalité. Il est aussi dû à certaines règles d’hygiène alimentaire mal équilibrées.
 
Bain de bouche : inutile et toxique
 
L’halitose est un symptôme qui handicape un grand nombre de personnes. Très gênées et complexées, elles se contentent malheureusement de sprays mentholés qui n’ont une action que courte et locale sans traiter la cause.
Une étude menée ces dernières années par l’université de Sao Paulo au Brésil, démontre que l’utilisation quotidienne de bain de bouche ou de spray mentholé, ayant pour objectif de diminuer la mauvais haleine, non seulement n’ont aucun effet sur le long terme, mais en plus déséquilibrent la flore buccale naturelle. Ces études ont même démontrées une augmentation des risques de cancer de la bouche. Ces produits chimiques favorisent l’érosion de l’émail dentaire et augmentent la sensibilité des dents au chaud, au froid et parfois au sucre sans carie réelle. En effet ces bains de bouche très souvent contiennent de l’alcool qui tuent massivement les bactéries présentes dans la bouche, les bonnes et les mauvaises. Cela  a pour conséquence un déséquilibre global de la flore buccale qui au final ne fait qu’accroitre les problèmes de mauvaise haleine.
 
Mauvaise haleine : plusieurs facteurs en cause

 

L’origine de la mauvaise haleine est souvent poly factorielle et demanderait des changements drastiques dans son hygiène de vie, dans son hygiène buccale, dans son hygiène alimentaire. Cela demande de reconsidérer sa santé dans sa globalité, avec une approche beaucoup plus naturelle. En fait, en ce qui concerne la mauvaise haleine tout commence dans la qualité buccale.

Ce sont les bactéries gram négatif comme le Porphyromonas gingivalis qui sont présentes dans les anfractuosités dentaires et prothétiques, les espaces inter dentaires ou entre les micro villosités de la langue qui sont responsables de la formation de composés sulfurés volatiles, les CSV malodorants.  Suite à la dégradation des aliments , les CSV se transforment en sulfure d’hydrogène ou en méthyl mercaptan. Ces produits répondent aux doux noms de putrescine ou de cadavérine.  

 
Commencez par un contrôle dentaire
 
Donc la 1ere chose à faire est d’aller consulter un dentiste, pour soigner les caries, éliminer le tartre et la plaque bactérienne, mettre en place un brossage et une hygiène dentaire parfaite. Il faut également apprendre à se brosser la langue avec une brosse à langue ou un gratte langue.
Il existe des tests pour évaluer les progrès, l’amélioration. C’est un altimètre, doté d’une cellule électrochimique qui permet de comptabiliser, d’évaluer les échantillons gazeux qui sont émis par la bouche. Il y a également une perception directe du praticien, mais c’est une solution qui est difficile à évaluer. Il existe également un testeur d’haleine de poche baptisé « Fresh Kiss » qui permet de savoir où on en est avant un rendez-vous galant.
 
Le lien entre mauvaise haleine et sphère ORL
 
Une fois que toutes les causes dentaires ont été traitées, si la mauvaise haleine persiste, il est possible dans 10 % des cas, que les amygdales soient en cause. Des amygdales cryptiques, qui gardent à l’intérieur de leur micro villosités, des dépôts alimentaires et des bactéries qui sont susceptibles de se putréfier. Les problèmes ORL également peuvent participer à la mauvaise haleine avec des sinusites ou avec des glaires et mucosités au niveau des bronches. Nous ne parlons pas bien sûr de la mauvaise haleine chez les fumeurs qui ont leurs bronches et leur système pulmonaire remplis de goudron et de nicotine dont émanent des odeurs nauséabondes.
 
Mauvaise haleine et estomac
 
En allant un peu plus bas, au niveau de l’estomac, la mauvaise haleine peut avoir aussi une origine stomacale. En effet, on s’est rendu compte que l’hélicobacter pylori, bactérie responsable d’un grand nombre  d’ulcères de l’estomac ou du duodénum, favorisait un pH acide de la salive responsable de la mauvaise haleine. L’origine de la mauvaise haleine peut également se retrouver dans le tube digestif, suite à une digestion incomplète dans l’estomac.
 
Mauvaise haleine et intestins
 
Lorsque la paroi des intestins est en inflammation, on parle de perméabilité intestinale altérée. Cette membrane est un filtre, elle permet l’assimilation des éléments dont le corps a besoin et fait barrage aux toxines. Elle permet l’élimination des déchets du corps surtout au niveau du colon. Cette paroi en inflammation laisse passer, réabsorbe une partie des toxines et des déchets car sa fonction filtre ne fonctionne plus. Dans l’intestin lui-même, la flore intestinale déséquilibrée laisse la place aux champignons, au candida albican qui participent à la fermentation des aliments au lieu de les digérer. 
Qui dit fermentation, dit putréfaction et odeurs nauséabondes qui s’éliminent dans les selles, les gaz, la transpiration et l’haleine. Un dysfonctionnement des reins et du foie est généralement associé à cette pathologie intestinale.  
 
Mauvaise haleine et métaux lourds
 
Quand on est intoxiqué aux métaux lourds, de manière chronique ou aigue, suite à une dépose d’amalgame dentaire au mercure sans précaution, il se crée au niveau de l’estomac et des intestins des composés sulfuriques, comme le mercaptan qui s’accumulent dans nos viscères et notre corps.  Ces substances provoquent l’apparition de composés volatiles qui s’évacuent par les poumons donc par l’haleine.
 
Mauvaise haleine : traitement de fond au naturel
 
La première règle est de nettoyer le tube digestif. Par exemple, le psyllium, 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau le matin et le soir permet de nettoyer naturellement dans de bonne condition votre colon. Un grand verre d’eau le matin à jeun, 10mn avant le petit déjeuner, est une excellente façon de purifier vos reins. Le reste de la journée, il faut boire un verre d’eau avant chaque repas et une tasse de thé vert 2 fois par jour, cela permet de bien nettoyer les reins et les intestins et de limiter la mauvaise haleine. Il faut également veiller à avoir une flore intestinale de qualité, et d’apporter régulièrement au niveau des intestins du lactobacillus acidophilus par exemple avec le kéfir.
 
Mauvaise haleine et alimentation
 
L’alimentation peut également être un facteur aggravant de la mauvaise haleine notamment l’ail et l’oignon qui contiennent beaucoup de composés sulfurés. Certaines personnes qui digèrent mal le lactose, sucre du lait, peuvent avoir une mauvaise haleine quand elles consomment des produits laitiers. Une mauvaise hygiène buccale n’améliore rien.
 
Chlorophylle pour une bonne haleine
 
La nature nous donne malgré tous des conseils judicieux pour éviter la mauvaise haleine. C’est pour cela que le persil, très riche en chlorophylle, est souvent associé à l’ail dans les plats traditionnels. La fameuse persillade méditerranéenne évite la mauvaise haleine car la chlorophylle contenue dans le persil est un puissant déodorant naturel de l’organisme. On peut même faire des bains de bouches à la chlorophylle. Chewing-gum et bains de bouches à la Chlorophylle sont très souvent utilisés pour prévenir la mauvaise haleine.
La chlorophylle a un double effet, elle supprime les odeurs dans la bouche et dans la gorge et elle est fortement alcaline. Elle a donc un effet alcalinisant des voies digestives en régulant la production de bactéries et en détoxifiant le corps. La chlorophylle a la particularité de ne déclencher aucune compensation, aucun effet domino eu effet secondaire. La chlorophylle a un effet positif sur la santé générale puisqu’elle a aussi des vertus anti cancérigène, anti oxydante, anti inflammatoire. Elle contient  beaucoup de nutriments essentiels, de la vitamine A, C, E et K ainsi que de l’acide folique, du fer, du calcium et du magnésium. Elle a un puissant effet chélateur c’est à dire qu’elle se lie aux métaux lourds comme le mercure et les évacue du corps.
On trouve de la chlorophylle dans les légumes verts et les algues. Le maté qui est une tisane d’Amérique du sud est une des sources connus les plus riches en chlorophylle. Si on ne peut manger autant de persil dont on aurait besoin, on peut prendre la chlorophylle sous forme de comprimés, 100mg par jour le soir au coucher, ce qui permet une action lente et continue de détoxication pendant la nuit.
 
Homéopathie pour une bonne haleine
 
L’homéopathie peut être également utilisée en cas de mauvaise haleine.
  • Si l’origine vient de l’estomac, utiliser le Nux Vomica en 5CH, 5 granules avant les repas.
  • Si la mauvaise haleine est d’origine hépatique, préférer le Chélidonium composé, 20 gouttes avant chaque repas.
  • La mauvaise haleine peut avoir une origine buccale surtout chez les personnes ayant des amalgames au mercure. Il faut pour cela prendre du Mercurius Solubilis en 5CH, 5 granules 2 fois par jour, mais une consultation chez le dentiste s’impose.
Bonus haleine fraiche
 
En phytothérapie, les laboratoires Phytoquant proposent 2 produits qui sont Quantaphylle, contenant de la chlorophylle et Quantaflore qui est de la flore intestinale. Ces 2 produits pris en alternance permettent de rééquilibrer la flore intestinale et d’avoir un impact positif sur votre haleine.
Une haleine fraiche et neutre est un atout pour toute personne qui est en relation avec autrui. Je ne parle pas que des relations amicales et amoureuses… dans les relations de travail, des ventes à effectuer, des contrats et partenariats à conclure, des collaborateurs à convaincre, des élèves à instruire…
Votre message passera-t-il de la même manière si votre interlocuteur cherche à s’éloigner de vous à cause de l’odeur qui sort de votre bouche ! A méditer…
Bénéficiez de 10% de réduction avec le code NBD10 sur vos commandes auprès du Laboratoire PHYTOQUANT

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *