Mal de dos, mal de dents

par | 14 Mar 2017 | Articles, Dents et santé | 0 commentaires

Le saviez-vous ? 30 % des douleurs de dos auraient une origine dentaire, mais si ces douleurs de dos apparaissent la nuit ou le matin au réveil, ce pourcentage monte à 80 %. Un déséquilibre de la mâchoire est donc très souvent à l’origine de douleurs dorsales, cervicales ou lombaires et à l’inverse un déséquilibre postural peut provoquer un déplacement de la mâchoire.
 
Ostéopathie en première intention
 
Il est donc très important, lors de douleur du schéma postural, d’aller voir dans un premier temps, un ostéopathe et de lui demander s’il détecte dans son diagnostic une cause dentaire. Si tel est le cas, il faudra également aller voir un dentiste qui connait bien les problèmes d’occlusion et qui pourra travailler en collaboration étroite avec votre ostéopathe.
 
Malocclusion dentaire et mal-être
 
Les problèmes d’équilibre de la mâchoire, appelés malocclusion, peuvent être associés à des problèmes articulaires au niveau des articulations temporo mandibulaires. Cela peut provoquer des craquements de la mâchoire, une limitation de l’ouverture buccale, des douleurs d’oreilles, des acouphènes, des vertiges, une sécheresse de la bouche ou des migraines.
Nombre de patients présentant ces symptômes, associés à une grande fatigue et à une perte de moral devant la chronicité de ces symptômes, se voient soupçonnés de maladies psychosomatiques et sont mis sous anti dépresseurs. Pour fonctionner correctement, le corps doit posséder une architecture relativement symétrique. Les 2 yeux doivent être horizontaux, ainsi que les épaules, le bassin, les genoux : tout cela doit être au même niveau côté droit et gauche.
 
Malocclusion et déséquilibre postural
 
Lorsqu’une personne a une jambe plus courte que l’autre cela a des conséquences jusque dans la mâchoire, mais une mâchoire déséquilibrée peut provoquer également une fausse jambe courte. En effet, sur la mandibule s’attachent des muscles qui sont directement reliés à la colonne vertébrale et à la ceinture scapulaire des épaules. Si la mâchoire n’est pas centrée dans l’axe du corps, tout un schéma d’adaptation se met en place, de la mandibule jusqu’à la plante des pieds. Si la mandibule dévie vers la gauche l’épaule et l’omoplate droits remontent, la rotation cervicale vers la gauche se restreint, le bras droit s’affaiblit, le bassin monte du côté gauche, la flexion antérieure du tronc est limitée, l’équilibre sur le pied gauche est affaibli.
 
Dentiste et ostéopathe, une étroite collaboration
 
Ce type de pathologie nécessite souvent une intervention complémentaire et alternée d’un ostéopathe avec un dentiste. Il est toujours préférable que l’ostéopathe commence à travailler en priorité afin de lever toutes les lésions de compensation, mais souvent il est limité dans son action et le dentiste doit poser une gouttière qui va s’intercaler entre les dents en évitant le contact entre les dents du haut et les dents du bas. Cela va permettre à l’ostéopathe de lever des tensions beaucoup plus facilement car la gouttière neutralise le déséquilibre dentaire. Le dentiste doit être formé à l’occlusodontie et doit bien comprendre son interaction avec l’ostéopathe.
 
Occlusodontie une spécialité
 
Le diagnostic dentaire ne doit pas être orienté uniquement vers les caries. Il doit étudier les déplacements des dents, le déplacement de la mâchoire, un éventuel serrement de dents ou bruxisme et il doit étudier comment fonctionne la langue et la déglutition. Cette spécialité dentaire s’appelle occlusodontie. Elle a pour objectif de corriger les mauvaises positions des dents et des mâchoires afin d’optimiser l’occlusion dentaire, c’est-à-dire la manière dont les dents supérieures s’emboitent avec les dents inférieures.
 
Occlusion dentaire après un soin
 
Lorsque vous avez des soins dentaires, tous soins et toutes reconstitutions dentaires doivent faire l’objet d’un ajustement minutieux. Le dentiste, après avoir reconstitué la dent, doit tester comment la dent fonctionne en position statique et en position dynamique afin de ne pas interférer sur la position de la mandibule. Au cours des soins, vous devez toujours signaler à votre chirurgien-dentiste tout inconfort, surépaisseur, ou sensation de vide après un soin dentaire. Il ne faut pas croire que vous allez vous y habituer ; sinon c’est votre corps et votre mandibule qui compenseront, provoquant toutes les douleurs dont on a parlé précédemment.
 
Remplacez vos dents absentes
 
De même, lorsqu’il y a eu une extraction dentaire il faut remplacer rapidement la dent, soit par un appareil, un bridge ou un implant, afin que l’équilibre et la stabilité de la mandibule soient conservés. Les dents se déplacent très rapidement quand elles ne sont plus calées les unes à côté des autres. Les dents du fond se couchent vers l’avant et les dents d’en face montent ou descendent dans le trou opposé laissé par la dent absente. Ces déplacements se font micron par micron et provoquent des déséquilibres majeurs parfois irréversibles.
 
Tester son déséquilibre buccal
 
Vous pouvez déjà faire un premier test pour savoir s’il y a une incidence de votre bouche sur vos douleurs posturales. En observant la manière dont vous ouvrez la bouche, ressentez-vous des douleurs au niveau des articulations, des craquements ou une limitation de l’ouverture buccale ? Quand vous ouvrez la bouche, est ce que votre mâchoire se dévie d’un côté ou de l’autre ? Vous pouvez également observer la hauteur de votre bassin, si les crêtes du bassin sont à la même hauteur à droite et à gauche ? De même au niveau des épaules, regardez-vous dans un miroir pour voir si vos épaules sont à la même hauteur. Lorsque vous avalez votre salive, votre langue est-elle plaquée contre vos dents ou bien se tient-elle normalement au niveau du palais ?
 
Le meilleur conseil
 
Comme je vous l’ai déjà dit, l’apparition ou l’aggravation de douleurs posturales (cervicales, dos, lombaires, etc.), la nuit ou le matin au réveil doit grandement vous faire penser à une cause dentaire, et plus précisément à un déséquilibre de votre occlusion dentaire. Vous devez absolument faire appel à un dentiste qui est formé en occlusodontie et qui travaille en parallèle avec un ostéopathe. Le trio que vous allez former avec ces 2 praticiens est la clé de la réussite et de votre retour à la santé.
 
Performance des sportifs
 
Cette approche globale est extrêmement intéressante chez les sportifs qui voient leurs performances et leur risque de lésions tendineuses grandement améliorés grâce à un équilibre de leur occlusion et de leur posture. Si vous êtes intéressé par plus de renseignements sur cette technique vous pouvez lire le livre de Jean Marie Landousy aux éditions Quintessence. Ce livre s’appelle « Mal de dos, Mal de dents ».

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *